European Year of Rail (2021)

This page is also available in

Γνωμοδότηση της ΕΟΚΕ: European Year of Rail (2021)

Information pratique

Composition du groupe d'étude

Administratrice Maja RADMAN ; Assistante Vicentzia NEAGU

Prévu pour la réunion de la section TEN du 25 mai 2020

Prévu pour la réunion plénière des 10-11 juin 2020

Synthèse du document de la Commission

Le pacte vert pour l’Europe, exposé dans la communication de la Commission du 11 décembre 2019, réitère son engagement de relever les défis climatiques et ceux liés à l’environnement. À cet égard, le pacte vert pour l’Europe prône notamment une accélération de la transition vers une mobilité durable et intelligente, étant donné que les transports représentent un quart des émissions de gaz à effet de serre de l’Union et que cette part ne cesse d’augmenter. Pour parvenir à la neutralité climatique, il faudra réduire les émissions du secteur des transports de 90 % d’ici 2050.

Le rail aura un rôle majeur à jouer dans l’accélération de la réduction des émissions dues aux transports, car c’est l’un des modes de transport les plus respectueux de l’environnement et les plus économes en énergie. En effet, le réseau ferroviaire étant largement électrifié, le rail émet beaucoup moins de CO2 que la route ou l’avion pour un voyage équivalent. C’est aussi le seul mode de transport dont les émissions de CO2 baissent de manière presque continue depuis 1990, en dépit d’une augmentation régulière des volumes de transport. En outre, le transport ferroviaire est responsable de 2 % seulement de la consommation d’énergie totale du secteur des transports de l’Union et utilise de plus en plus de sources d’énergie renouvelables.

Alors que la part du transport ferroviaire de voyageurs dans les transports terrestres de l’Union a légèrement augmenté entre 2007 et 2016, la part du rail dans le transport terrestre de marchandises dans l’Union a diminué pour atteindre 16,65 % en 2017. En outre, de nombreux obstacles à un véritable espace ferroviaire unique européen demeurent. Le rail a donc besoin d’une nouvelle impulsion pour devenir plus attrayant pour les voyageurs et pour les entreprises.

La proposition visant à proclamer 2021 «Année européenne du rail» répond à l’objectif de promouvoir le transport ferroviaire conformément aux objectifs énoncés dans la communication de la Commission sur le pacte vert pour l’Europe, notamment en ce qui concerne la mobilité durable et intelligente. Grâce à la programmation de projets, débats, événements, expositions et initiatives dans toute l’Europe, l’Année européenne du rail fera la promotion du rail en tant que moyen attrayant et durable de se déplacer sur tout le continent auprès des citoyens, des entreprises et des pouvoirs publics, en mettant l’accent sur sa dimension européenne et sur son caractère innovant.