You are here

La politique arctique de l'UE pour aborder les nouveaux enjeux mondiaux dans la région – point de vue de la société civile

La politique arctique de l'UE pour aborder les nouveaux enjeux mondiaux dans la région – point de vue de la société civile

La Commission européenne a adopté une communication sur "L'UE et la région arctique" en 2008 et a récemment publié un réexamen global des avancées de la politique de l'UE dans cette région. Le Parlement européen a adopté un rapport sur la question. Cette question fera l'objet de discussions parmi les institutions de l'UE et les États membres dans un proche avenir.

Ces documents et les actions en découlant expriment les intérêts et les priorités de l'UE dans cette région, qui suscite actuellement un intérêt nouveau parmi les acteurs mondiaux, dans des domaines tels que l'énergie et les transports, qui comportent des conséquences importantes pour l'environnement et pour les habitants.

L'avis se penchera sur les questions relatives aux dimensions économique, sociale, environnementale et humaine du caractère croissant de l'utilisation des richesses de l'Arctique, et sur le rôle potentiel de la société civile pour exprimer les intérêts des groupes concernés ainsi que pour soutenir la position de l'UE dans le cadre du dialogue avec les partenaires internationaux concernés.

Une audition publique sera organisée durant la seconde réunion du groupe d'étude. En outre, le rapporteur et son expert mèneront des consultations auprès des institutions de l'UE, des partenaires sociaux et des groupes d'intérêt concernés.

Aussi bien les membres du Comité consultatif EEE que du CCM UE-Islande ont marqué leur intérêt pour l'inclusion de la politique arctique de l'Union européenne dans les discussions qui se dérouleront lors des réunions qui se tiendront en 2013. L'avis apporterait une précieuse contribution aux débats et aux documents adoptés par ces deux organes, en accroissant la portée nécessaire du document et en créant l'occasion de débattre des points de vue du CESE avec les partenaires les plus étroits et les futurs membres de l'UE.