La table ronde UE-Chine

This page is also available in

Le CESE a établi et entretenu des relations avec le Conseil économique et social chinois (CESC) dès la création de celui-ci, en 2001. La déclaration conjointe signée par les présidents des deux institutions, et approuvée en juillet 2002 à Pékin, prévoit que les deux parties prendront part à des consultations, des dialogues et des recherches sur les questions économiques et sociales d’intérêt commun, ainsi que sur des questions liées aux droits de l’homme et à l’état de droit, afin de promouvoir le développement économique et le progrès social tant en Chine que dans l’Union européenne.

La table ronde

Lors du neuvième sommet UE-Chine organisé à Helsinki le 9 septembre 2006, il a été reconnu que les échanges et la coopération entre le CESE et le CESC faisaient partie intégrante de la relation UE-Chine, de même que la création d’une table ronde qui se réunirait régulièrement a été encouragée en vue d’enrichir et de développer le partenariat stratégique entre la Chine et l’Union. En juin 2007, la table ronde a tenu sa première réunion à Pékin. Elle fonctionne depuis comme une plateforme de dialogue entre l’Union et la Chine.

Elle est composée de membres de chaque partie, et coprésidée par le président du CESE et par le président du CES chinois. Elle se réunit régulièrement, au moins une fois par an, alternativement en Chine et dans l’Union. Elle travaille sur la base de contributions écrites sur des thèmes choisis en commun, présentées par des rapporteurs pour discussion lors de ses réunions. Une déclaration commune récapitulant les conclusions des discussions est adoptée à la fin de chaque réunion de la table ronde, avant d’être présentée aux autorités politiques dans l’Union et en Chine.

Groupe de contact «Chine»

Un groupe de contact, agissant comme comité de pilotage pour la table ronde, se réunit régulièrement pour préparer les réunions de la table ronde et garder le contact avec les autres institutions européennes.