Égalité entre les hommes et les femmes

This page is also available in

Displaying 1 - 10 of 41

Pages

Adoptés on 12/12/2018
Référence: 
SOC/585-EESC-2018
Session plénière: 
539 -
déc 12, 2018 déc 13, 2018

Un grand nombre de femmes et de filles roms continuent d’être confrontées à de multiples discriminations dans divers domaines qui touchent, entre autres, à la santé, à l’emploi et à l’éducation. Elles n’ont également que des possibilités limitées d’influer sur les politiques qui les concernent le plus. Aussi, le CESE fait valoir combien il importe de s’assurer de leur participation aux programmes qui leur sont destinés et de prévoir qu’elles y soient représentées de manière majoritaire dans les phases de planification et de mise en œuvre. Le CESE demande qu’il soit mis fin à l’enseignement ségrégué et réclame la suppression des pratiques de santé violant les normes déontologiques.

Avis du CESE: La situation des femmes roms (avis exploratoire du Parlement européen)

Adoptés on 17/01/2013
Référence: 
SOC/471-EESC-2012-1734
Session plénière: 
486 -
janv 16, 2013 janv 17, 2013

L'avis plaide pour que la dimension de genre soit intégrée dans les plans nationaux de réforme (PNR) et le semestre européen et que les fonds communautaires investissent davantage dans l'égalité des sexes. Il souligne le rôle important des partenaires sociaux dans la réalisation de l'intégration de la dimension de genre et celui de la Commission de fournir les nécessaires indicateurs de genre. Il appelle à des efforts communs pour promouvoir l'égalité entre les sexes dans la société, éliminer les inégalités structurelles et changer les rôles liés au genre.

Avis du CESE: La dimension de genre dans la stratégie "Europe 2020"

Adoptés on 12/12/2018
Référence: 
SOC/586-EESC-2018
Session plénière: 
539 -
déc 12, 2018 déc 13, 2018

Cet avis répond à une demande d'avis exploratoire du Parlement européen sur l'égalité entre les hommes et les femmes sur les marchés du travail européens, qui mettait un accent particulier sur la situation salariale et les obligations en matière de soins/garde. L'avis estime nécessaire d'élaborer une stratégie européenne intégrée et ambitieuse pour s'attaquer aux obstacles systémiques et structurels et mener à des politiques visant à améliorer l'égalité entre les hommes et les femmes et à contribuer à la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux. Il réitère les positions du CESE sur l'écart de rémunération et l'équilibre travail-vie personnelle et recommande des systèmes de rémunération neutres. Il plaide en faveur de la lutte contre la ségrégation sexuelle dans les domaines de l'éducation, de la formation et du marché du travail, en particulier des femmes appartenant à des groupes vulnérables.

 

Avis du CESE: Égalité des genres sur les marchés européens du travail (avis exploratoire demandé par le Parlement européen)

Adoptés on 19/09/2018
Référence: 
SOC/587-EESC-2018

Cet avis exploratoire a été demandé par le Parlement européen pour contribuer à une mission à Tallinn, en Estonie, sur "La numérisation et le rôle des femmes", organisée par la Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres (FEMM) du Parlement européen les 19 au 21 septembre 2018. L'avis examine l'écart numérique entre les sexes dans le système éducatif et le marché du travail. Il analyse ses raisons de ce phénomène et formule des propositions sur la manière d’accroître la participation des filles dans les études de STEM et TIC et de renforcer la présence des femmes dans le secteur numérique. Il examine également les avantages et les inconvénients de la numérisation et son impact sur la conciliation travail-vie des femmes.

Avis du CESE: L’écart numérique entre les hommes et les femmes (avis exploratoire demandé par le Parlement européen)

Adoptés on 13/02/2013
Référence: 
SOC/475-EESC-2012-2444
Session plénière: 
487 -
Feb 13, 2013 Feb 14, 2013

Le CESE se félicite de la proposition de directive qui vise à instaurer un meilleur équilibre hommes-femmes parmi les administrateurs non-exécutifs des sociétés cotées en bourse, avec un objectif minimal de 40 % d'ici 2020. Le CESE et la Commission reconnaissent qu'il convient de respecter la liberté de gérer les entreprises. La présente directive constitue une norme minimale ayant pour objectif d'améliorer les conditions de prospérité des entreprises et de permettre aux États membres de progresser au-delà des mesures recommandées.

Avis du CESE: Équilibre hommes-femmes dans les conseils des entreprises

Pages