#YEYS2022: la jeunesse européenne débat de la désinformation et porte son message à la vice-présidente Jourová

Huit propositions concrètes ont été présentées à Věra Jourová, vice-présidente de la Commission européenne chargée des valeurs et de la transparence, par des élèves de l’enseignement secondaire originaires de toute l’Europe. Ces élèves participaient à la manifestation virtuelle pour la jeunesse «Votre Europe, votre avis!» (YEYS2022) ayant pour thème: «La vérité sur les mensonges: les jeunes s’attaquent à la désinformation». La manifestation a été organisée par le Comité économique et social européen (CESE) les 31 mars et 1er avril 2022.

À l’issue de deux journées de discussions et de débats virtuels animés, les 99 élèves âgés de seize à dix-huit ans participant à l’événement #YEYS2022 ont dressé une liste de recommandations concrètes qu’ils ont présentées à la vice-présidente Věra Jourová et dont ils ont débattu avec elle lors d’une session plénière de clôture.

L’éducation est essentielle pour accroître la résilience de notre société face à la désinformation et aux fausses informations, a déclaré Mme Jourová au moment de clore la manifestation «Votre Europe, votre avis 2022» et de commenter les recommandations des élèves. La vice-présidente Jourová s’en penchée en détail sur ces recommandations et les a examinées une à une avec les élèves. La désinformation constitue une menace pour notre société, surtout en temps de guerre. Nous devons y faire face tout en préservant la liberté d’expression, a-t-elle conclu.

Les étudiants ont formulé les recommandations suivantes:

  • Les États membres de l’UE devraient lancer des campagnes publiques à l’échelle nationale et européenne afin d’informer des dangers de la désinformation et de la facilité avec laquelle les fausses informations peuvent polariser les gens et répandre des discours haineux.
  • Il convient de mettre sur pied des programmes d’éducation. Les autorités nationales doivent impérativement concevoir et soutenir des formations consacrées à la désinformation et investir dans des activités montrant comment repérer et combattre les fausses informations.
  • Des plateformes d’information devraient être créées à l’échelon national et/ou européen, afin d’identifier les sources d’information et d’obliger les diffuseurs de fausses informations à rendre compte des contenus qu’ils publient en ligne.
  • La possibilité d’accéder à des sources fiables devrait être renforcée et il serait utile d’instaurer un mécanisme de vérification des faits. Il convient de mettre à profit la technologie pour garantir la transparence et l’on pourrait y parvenir d’une manière créative en utilisant des outils en ligne et des applications modernes, tels que des vidéos ou des jeux.
  • Il est également essentiel de refuser la censure! L’éducation devrait toujours être la solution et la censure devrait être évitée. Les autorités et les gouvernements nationaux ne devraient pas suspendre ou restreindre la liberté d’expression; la vérité et la crédibilité sont autant de piliers qu’il convient de renforcer et de préserver en tant que compétences vitales au sein des sociétés participatives démocratiques.
  • Il y a lieu d’accroître la surveillance systématique des contenus et de l’origine des sources. Les groupes cibles vulnérables devraient être protégés en limitant le risque que les diffuseurs de fausses informations les atteignent. Pour ce faire, on pourrait renforcer les contrôles portant sur l’identité de ceux qui publient des informations, tout en exigeant systématiquement des références et certifications.
  • De nouvelles réglementations et une législation plus stricte pourraient déterminer les sanctions applicables aux contenus irrespectueux et aux fausses informations. Pour ce faire, un budget supplémentaire devrait être prévu.
  • Des campagnes devraient être lancées en coopération avec les plateformes de médias sociaux et les entreprises qui développent des applications de médias sociaux afin de publier des messages d’avertissement et d’information et de concevoir des algorithmes capables de détecter les fausses informations.

La manifestation #YEYS2022 avait pour but de sensibiliser aux dangers de la désinformation et d’encourager les élèves à s’engager davantage dans la lutte contre les fausses informations. Au cours de l’événement, ils ont été formés à détecter facilement la désinformation et à agir contre elle. Travaillant en petits groupes et dans le cadre de différents ateliers, ils ont mis au point une campagne de désinformation, qu’ils ont ensuite dû combattre au moyen d’une vigoureuse contre-campagne d’information.

Les élèves ont été accueillis par Christa Schweng, la présidente du CESE, qui a affirmé: Les fausses informations sont diffusées en permanence dans l’objectif de saper les valeurs européennes et la démocratie. #YEYS2022 offre aux jeunes une occasion de développer un esprit critique et de s’informer sur les instruments de lutte contre la désinformation. Les jeunes jouent un rôle capital lorsqu’il s’agit de façonner un avenir meilleur pour l’Europe.

Cilian Lohan, vice-président du CESE chargé de la communication, a clôturé la manifestation par l’observation suivante: En tant que représentants de la société civile, nous souhaiterions rencontrer davantage notre jeunesse, nous imprégner de son ouverture d’esprit et associer nos préoccupations à son imagination et à sa vision pour l’avenir.

L’édition 2022 de «Votre Europe, votre avis!» (YEYS2022) sera l’un des événements phares qui vont marquer l’Année européenne de la jeunesse 2022.

Contexte

La manifestation phare organisée par le Comité à l’intention de la jeunesse a accueilli 33 établissements d’enseignement secondaire: un pour chacun des 27 États membres de l’UE et des cinq pays candidats (Albanie, Macédoine du Nord, Monténégro, Serbie et Turquie), ainsi qu’une école européenne basée à Bruxelles.

À travers cette initiative, l’objectif poursuivi par le CESE est la prise en compte des points de vue, expériences et idées des jeunes générations dans l’élaboration des politiques européennes.

De plus amples informations sur l’édition 2022 de «Votre Europe, votre avis!» sont disponibles sur la page officielle de la manifestation.

Work organisation

Downloads

#YEYS2022: Young Europeans debate disinformation and deliver their say to Vice-President Jourová