Economie circulaire

This page is also available in:

La transition vers une économie circulaire figure parmi les priorités du CESE, en tant que solution pour lutter contre la crise climatique et protéger notre planète. Elle constitue une occasion formidable pour la société civile, car elle peut contribuer à:

  • accroître la compétitivité de l’industrie européenne;
  • promouvoir une croissance économique durable;
  • créer de nouveaux emplois.

Le modèle de production et de consommation «extraire-fabriquer-jeter», qui domine encore notre économie aujourd’hui, mène non seulement au gaspillage des ressources, mais nuit également à la lutte contre le changement climatique. Contrairement à l’économie linéaire, une économie circulaire repose sur une approche régénérative et réparatrice qui met l’accent sur la création de valeur économique et son maintien, en s’attaquant aux défis environnementaux mondiaux tels que le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution, tout en procurant des avantages économiques.

La bonne nouvelle est que la transition circulaire est déjà en cours sur le terrain. Les parties prenantes de la société civile, y compris les entreprises, les syndicats, le monde universitaire et les communautés de savoir, les organisations de jeunesse ainsi que les ONG et d’autres groupes d’intérêt, imaginent et mettent en œuvre de nombreuses initiatives circulaires aux niveaux local et régional. Le meilleur moyen pour l’Europe d’accélérer la transition vers une économie circulaire est de susciter des solutions circulaires et la prise d’initiatives par les parties prenantes concernées.

Un exemple est la plateforme des acteurs européens de l’économie circulaire, une initiative conjointe du CESE et de la Commission européenne, créée en 2017 dans le but de réunir la communauté de l’économie circulaire en Europe. Cette plateforme axée sur les parties prenantes soutient la transition de l’Europe vers une économie circulaire en encourageant le dialogue, le partage des connaissances et l’échange de bonnes pratiques.

  • Adopté on 18/05/2022 - Bureau decision date: 19/10/2021
    Référence
    NAT/846-EESC-2021
    Employers - GR I
    France
    EESC opinion: Rétablir des cycles du carbone durables
  • Adopté on 09/06/2021 - Bureau decision date: 20/02/2020
    Référence
    INT/903-EESC-2020
    (Germany

    L'objectif de l'avis est d'examiner dans quelle mesure le droit européen des sociétés en vigueur est opportun en vue du pacte vert qui est politiquement souhaitable, et quelles lacunes doivent encore être comblées, en particulier sur le plan des obligations en matière de responsabilité sociale des entreprises. L'avis visera à donner suite à l'initiative de la Commission européenne sur le devoir de diligence et à élargir le débat sur la gouvernance d'entreprise durable, en faisant le lien entre les dimensions sociale, environnementale et économique.

    EESC opinion: Pas de pacte vert sans pacte social
  • Adopté on 16/09/2020 - Bureau decision date: 18/02/2020
    Référence
    INT/898-EESC-2020
    Employers - GR I
    Bulgaria
    Civil Society Organisations - GR III
    Greece
    EESC opinion: Stratégie pour les PME
    • Position paper "Strengthening SMEs: Way Forward to a Dedicated SME Strategy"
  • Adopté on 15/07/2020 - Bureau decision date: 09/06/2020
    Référence
    ECO/523-EESC-2020-02886-00-00-AC-TRA

    Le CESE soutient fermement la proposition de la Commission visant à établir l’instrument «Next Generation EU» en tant qu’outil spécifique en faveur d’une relance rapide et efficace.

    Le CESE perçoit de manière extrêmement favorable les deux principales décisions de la Commission:

    1. introduire un instrument financier extraordinaire en faveur de la relance dans le cadre financier pluriannuel (CFP),
    2. lever, en tranches successives, des emprunts européens communs à très long terme.

    Le CESE se félicite vivement du fait que l’instrument nouvellement proposé devrait être étroitement coordonné avec le processus du Semestre européen, et aussi il accueille favorablement la proposition de la Commission relative à un budget de l’UE qui vise à introduire de nouvelles ressources propres véritables fondées sur différentes taxes (recettes du système d’échange de quotas d’émission de l’UE, fiscalité numérique, revenus des grandes entreprises).

    EESC opinion: Plan de relance pour l’Europe et CFP 2021-2027
  • Adopté on 15/07/2020 - Bureau decision date: 18/02/2020
    Référence
    INT/897-EESC-2020
    (Romania
    Workers - GR II
    Germany

    L’Union européenne et ses États membres doivent faire preuve d’unité pour protéger leur souveraineté. Le CESE est fermement convaincu que si l’Europe veut continuer à jouer un rôle de premier plan à l’échelle mondiale, elle a besoin d’une base industrielle solide et compétitive. Le CESE reconnaît l’importance cruciale de la transition vers une économie neutre en carbone et permettant d’inverser la courbe actuelle d’effondrement de la biodiversité. En l’absence d’une stratégie industrielle écologique comme pierre angulaire du pacte vert, l’UE ne parviendra jamais à une économie neutre en carbone en une seule génération.

    EESC opinion: Stratégie industrielle
  • Adopté on 30/10/2019 - Bureau decision date: 19/03/2019
    Référence
    NAT/775-EESC-2019-02306
    Workers - GR II
    Germany
    EESC opinion: La mise en oeuvre du plan d’action en faveur d’une économie circulaire
  • Adopté on 26/09/2019 - Bureau decision date: 24/01/2019
    Référence
    NAT/764-EESC-2019-02078-00-00
    Civil Society Organisations - GR III
    Ireland
    EESC opinion: Développer des synergies entre les différentes feuilles de route pour l’économie circulaire (avis d’initiative)
  • Adopté on 17/07/2019 - Bureau decision date: 19/03/2019
    Référence
    TEN/695-EESC-2019-01938
    Workers - GR II
    France

    Le CESE prend note du quatrième rapport sur l’état de l’union de l’énergie, soutient les objectifs de l’union de l’énergie et se félicite de l’accent mis sur l’engagement et la mobilisation de la société européenne en vue de s’approprier pleinement cette union.

    EESC opinion: Rapport sur l'état de l'Union de l'énergie
  • Adopté on 19/09/2018 - Bureau decision date: 22/05/2018
    Référence
    INT/863-EESC-2018-02860-00-00-AC-TRA
    (Luxembourg

    La plupart des accidents de la route sont exclusivement la conséquence d'une erreur humaine, liée le plus souvent à une vitesse excessive, la distraction ou encore une conduite en état d'ivresse. Il faudra donc davantage encourager, voire contraindre les citoyens de l’UE à assumer la responsabilité première de leur propre sécurité et de celle des autres usagers de la route au sein de l'Union, en adoptant un comportement approprié.

    EESC opinion: Sécurité des véhicules / protection usagers vulnérables