Cadre de suivi révisé pour l’économie circulaire

EESC opinion: Cadre de suivi révisé pour l’économie circulaire

Points clés

Le CESE:

  • accueille favorablement et souligne l’importance d’un nouveau cadre de suivi pour une mise en œuvre efficace et pratique garantissant que le suivi de l’économie circulaire continue d’aller dans la bonne direction;
  • regrette que le CESE ainsi que les réseaux actifs existants, notamment la plateforme des acteurs européens de l’économie circulaire, n’aient pas été inclus dans la phase de conception de ce nouveau cadre de suivi;
  • recommande d’assurer un suivi des modèles commerciaux circulaires (réutilisation, réparation, remise en état, plateformes de seconde main) et de mesurer la taille du marché;
  • souligne que l’aspect social n’est pas suffisamment développé et propose d’inclure des indicateurs sociaux reflétant l’accès et le caractère abordable, le développement humain, le commerce éthique et équitable, la santé et la sécurité, ainsi que le comportement des consommateurs;
  • recommande d’inclure des indicateurs reflétant les efforts des PME, la composante «capital humain» et de ventiler l’emploi en fonction du sexe, de l’âge, du salaire, etc.;
  • suggère d’inclure la surveillance d’autres types de déchets linéaires, tels que les polluants présents dans le sol, l’air et l’eau;
  • suggère de créer un nouveau site web qui cartographie les objectifs, les cibles et les performances, car cela serait utile pour inciter à l’action et renforcer la volonté d’atteindre ces objectifs;
  • insiste sur le fait que l’économie circulaire est un moyen pratique de générer de la prospérité et de la richesse, dans le contexte d’une économie du bien-être. Le suivi devrait donc être lié aux ODD.