Compétitivité

This page is also available in

Displaying 101 - 110 of 176

Pages

23/03/2017

Importance du dialogue social, rôle des organisations patronales, situation économique des pays des Balkans, avancement du processus d’adhésion, défis politiques actuels: tels étaient les sujets principaux des discussions menées à l’occasion de la table ronde des employeurs des Balkans organisée à Ljubljana (Slovénie) ce 22 mars 2017. La manifestation a réuni des représentants des organisations patronales des pays d’ex-Yougoslavie (Slovénie, Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Ex-République yougoslave de Macédoine).

20/03/2017

À l'occasion de la conférence intitulée «La révision de la directive concernant le détachement de travailleurs – une question qui ne se limite ni au détachement ni aux travailleurs... Faits et mythes», des représentants d'organisations d'employeurs allemands, français, suédois et polonais ont fait part de leurs vives préoccupations au sujet de la révision de la directive sur le détachement de travailleurs.

07/02/2017

Le 7 février, à l'occasion du 25e anniversaire du traité de Maastricht, le Comité économique et social européen se tourne vers les dirigeants politiques, les organisations de la société civile européenne que nous représentons et tous les citoyens européens, avec un appel: l'appel à la solidarité sociale et économique, qui est indispensable à travers l'Europe.

15/09/2016

La transition vers une économie circulaire est un impératif si nous voulons protéger notre planète, mais aussi accroître la compétitivité de l’industrie européenne. Il s’agit d’un processus de longue haleine qui nécessitera de nombreuses initiatives aux niveaux européen, national et régional. Les entreprises voient l’économie circulaire comme une opportunité. L’«écologisation» est bénéfique non seulement pour l’environnement, mais aussi pour les entreprises, car elle permet de réelles économies pour ce qui est des matières premières, de l’eau et de l’énergie.

20/07/2016

La crise démontre qu’il ne suffit pas d’établir une série de règles «comptables», telles que le pacte de stabilité, car les problèmes sous-jacents ne sont pas d’ordre technique, mais économique et politique. Certains progrès ont été accomplis au cours des dernières années, grâce à la mise en place de nouvelles règles et de nouveaux mécanismes, et notamment de l’union bancaire.

15/07/2016

Les participants à la discussion avec M. Markku Markkula, président du CdR, se sont accordés sur le fait que les programmes du Comité européen des régions et du Comité économique et social européen ont souvent été alignés et que les deux organes consultatifs devraient intensifier leur coopération afin de tirer parti de ces synergies.

10/12/2015

L’économie du bien commun mise en avant au Parlement européen

À l'occasion d’un événement organisé le 10 décembre 2015 au Parlement européen, Carlos Trias Pintó, membre du CESE, discute avec des responsables politiques et des acteurs européens de premier plan de la manière de progresser encore vers un «marché éthique européen» fondé sur les principes énoncés dans «L’économie du bien commun».

11/06/2019
Reference number: 
29/2019

Une nouvelle étude commandée par le Comité économique et social européen a révélé que les services transfrontières contribuaient à générer de l’emploi et favorisaient la croissance économique. Ils s’avèrent bénéfiques dans tous les pays de l’Union européenne et pour divers types d’emplois, à forte intensité de main-d’œuvre ou de connaissances. L’étude prouve qu’il serait profitable à l’économie de l’Union d’éviter toute réglementation trop stricte sur le marché intérieur des services transfrontières.

24/07/2018
Reference number: 
37/2018

Selon une récente étude commandée par le Comité économique et social européen, l’économie européenne perd plus de 2 % de productivité par an en raison de l’inadéquation des compétences. Il en résulte une perte de 80 centimes d’euro par heure de travail. En l’absence de réformes, la situation va encore s’aggraver dans le futur, du fait des tendances démographiques et des évolutions technologiques en cours.

20/04/2018
Reference number: 
23/2018

Le Comité économique et social européen (CESE) a tiré parti d’un avis d’initiative pour appeler à la mobilisation de moyens financiers suffisants pour mettre en œuvre le socle européen des droits sociaux. Adopté lors de sa session plénière du 19 avril 2018, cet avis préconise des améliorations dans les États membres et un engagement résolu sur le plan du budget, des investissements et des dépenses courantes, afin que le socle des droits sociaux devienne une réalité.

Pages