You are here

Vers une économie européenne plus résiliente et durable (avis d’initiative)

Avis du CESE: Vers une économie européenne plus résiliente et durable (avis d’initiative)

Points clés:

  • L’absence de convergence économique et sociale entre les États membres et les régions constitue une menace pour la viabilité politique du projet européen et de tous les avantages qu’il apporte aux citoyens de l’Union.
  • Le développement d’une résilience économique et du marché du travail allant de pair avec la durabilité économique, sociale, environnementale et institutionnelle devrait être le principe directeur des politiques. Cela favorisera la convergence vers le haut et l’équité dans le cadre de la transition vers une économie neutre pour le climat, tout en gérant les défis posés par la numérisation et l’évolution démographique.
  • Pour pouvoir mener des politiques économiques qui renforcent la résilience économique, sur le marché du travail et la résilience sociale, il convient de maintenir et d’intensifier les efforts destinés à consolider l’architecture institutionnelle de l’UEM.
  • La mise en place d’une capacité budgétaire au niveau de la zone euro, la réforme des règles budgétaires actuelles en vue de préserver les investissements publics en période de ralentissement économique, la mise en place d’un actif sûr commun et l’achèvement de l’union bancaire et des marchés de capitaux devraient être poursuivis.
  • Il conviendrait de promouvoir des mesures visant à éviter la concurrence fiscale déloyale entre les États membres.
  • Il y a lieu d’adopter des mesures pour inverser la tendance actuelle à un accroissement des inégalités, tant en termes de chances que de résultats.
  • Dans le cadre des efforts pour atteindre l’objectif d’une économie de l’Union neutre en carbone d’ici 2050, il y a lieu de développer et d’appliquer le concept de transition juste. Il s’agit notamment de veiller à ce que les retombées des politiques climatiques soient partagées de manière égale et à gérer les transitions sur le marché du travail de manière prospective avec la pleine participation des partenaires sociaux.
  • Les États membres devraient s’employer à mettre en œuvre le socle européen des droits sociaux.
  • Le renforcement de la compétitivité de l’économie européenne, c’est-à-dire sa capacité à accroître sa productivité et son niveau de vie d’une manière durable, devrait aller de pair avec ces initiatives.
  • Compte tenu de l’interdépendance entre les différentes facettes d’une économie résiliente et durable, la participation des organisations représentatives des partenaires sociaux et de la société civile à l’élaboration des politiques et aux cycles de mise en œuvre devrait être formalisée et renforcée, chaque fois que nécessaire, aux niveaux national et européen.

Downloads

Toward a more resilient and sustainable European economy - Civil Society Days 2019