Secteur de l’automobile

This page is also available in

Displaying 1 - 10 of 26

Pages

Adoptés on 20/09/2016
Référence: 
CCMI/148-EESC

L’industrie automobile européenne emploie 2,5 millions de travailleurs. Ensemble, ils représentent 8 % de la valeur ajoutée industrielle totale. Indirectement, le secteur fournit un emploi à 12 millions de salariés. Les exportations européennes d’automobiles sont deux fois plus importantes que les importations, avec pour conséquence un excédent commercial considérable. Les usines d’assemblage européennes produisent une voiture sur trois dans le monde. Le secteur automobile est hautement innovant: il représente 20 % du financement de la recherche industrielle en Europe. 

L’industrie automobile à l’aube d’un nouveau paradigme? (rapport d'information)

Adoptés on 05/07/2017
Référence: 
TEN/632-EESC-2017
Session plénière: 
527 -
Jul 05, 2017 Jul 06, 2017

Avis du CESE: Les conséquences de la numérisation et de la robotisation des transports sur l’élaboration des politiques de l’UE

Adoptés on 18/10/2017
Référence: 
INT/827-EESC-2017-03111-00-00-AC-TRA
Session plénière: 
529 -
Oct 18, 2017 Oct 19, 2017

Avec cet avis, le CESE se félicite que la proposition à l’examen facilite le suivi et la diffusion des valeurs d’émissions de CO2 des véhicules utilitaires lourds nouvellement immatriculés dans l’UE et fournisse à la clientèle des informations transparentes sur leur consommation. Un équilibre doit être recherché entre les objectifs réalisables à court et moyen terme, d’une part, et celui, à plus long terme, d’un transport routier à émissions nulles, d’autre part.

Avis du CESE: Emissions / véhicules utilitaires lourds

Adoptés on 14/02/2018
Référence: 
INT/835-EESC-2017-05269-00-01-AC-TRA
Session plénière: 
532 -
Feb 14, 2018 Feb 15, 2018

Avec cet avis le CESE approuve dans leur principe les propositions de la Commission dans la recherche d’un compromis équilibré entre les objectifs de mobilité sans incidence sur le climat, de capacité d’innovation de l’industrie automobile européenne et de préservation de la qualité de l’emploi. Le CESE juge notamment très ambitieux l’objectif intermédiaire de 15 % de réduction des émissions pour 2025 au lieu de 2021, étant donné que les modifications à apporter aux moteurs à combustion interne se situent aux limites de la technologie. Néanmoins, le CESE accueille favorablement l’évolution du marché vers des véhicules à émissions nulles et des véhicules à faible taux d’émissions ou hybrides. En outre le CESE demande une évaluation intermédiaire de l’état d’avancement des travaux pour 2024 en matière de qualification, de recyclage et de formation du personnel, ainsi qu’une analyse actualisée des domaines dans lesquels il convient d’agir (davantage).

Avis du CESE: Émissions de CO2 – voitures particulières et véhicules utilitaires

Adoptés on 11/07/2018
Référence: 
INT/849-EESC-2018-02263-00-00-AC-TRA

Avec cet avis le CESE accueille favorablement la proposition car elle établit un équilibre entre la nécessité de développer des technologies à faible impact environnemental (réception Euro 5) et la capacité réelle de certaines entreprises à les mettre en œuvre dans les délais prévus (faisabilité technologique). Pour le CESE cette législation aura un effet positif sur les coûts supportés par les entreprises et, par conséquent, par les consommateurs. En outre, le CESE est favorable au renouvellement du pouvoir de la Commission d’adopter des actes délégués pour une nouvelle période de cinq ans.

 

Avis du CESE: L’application de la phase Euro 5 à la réception par type des véhicules à deux ou trois roues et des quadricycles

Pages