Secteur manufacturier

This page is also available in

Displaying 1 - 10 of 19

Pages

Adoptés on 23/11/2005
Référence: 
CCMI/32-EESC-2005-1140

SUPPLEMENTARY OPINION of the Consultative Commission on Industrial Change (CCMI) on Implementing the Community Lisbon Programme: A policy framework to strengthen EU manufacturing - towards a more integrated approach for industrial policy COM(2005) 474...

Adoptés on 17/11/2003
Référence: 
CCMI/8-EESC-2003-1310

AVIS COMPLÉMENTAIRE de la Commission consultative des mutations industrielles sur la communication "Vers une production durable: progrès accomplis dans la mise en œuvre de la directive 96/61/CE du Conseil relative à la prévention et à la réduction int...

Adoptés on 04/05/2011
Référence: 
CCMI/80-EESC-2011-805

Dans le cadre de cet avis une audition (Machines agricoles et équipement de construction et de manutention: comment sortir de la crise?) était organizée le 11 novembre 2010, à Bologne, Italie.

Machines agricoles et équipement de la construction et de manutention: comment sortir de la crise?

Adoptés on 11/12/2013
Référence: 
CCMI/110-EESC-2013-1907

Le secteur européen de l'ingénierie joue un rôle fondamental dans la relance économique de l'Europe et dans l'objectif ambitieux qui consiste à porter à plus de 20 % la part de la production industrielle dans le PIB d'ici 2020. Les entreprises doivent cependant investir davantage pour générer une telle croissance, renverser la tendance actuelle et extraire les personnes du chômage.

Les défis du secteur européen de l'ingénierie (industries de la construction mécanique, de l'électrotechnique, de l'électronique et de la métallurgie) dans une économie mondiale en mutation

Downloads: 

Infopack CCMI/110

Adoptés on 29/04/2014
Référence: 
CCMI/120-EESC-2013-6859

Dans le cadre de la stratégie Europe 2020, la Commission européenne a établi l'objectif d'augmenter la contribution de l'industrie au PIB et de la porter de 15,6 % (2011) à 20 % d'ici 2020. La communication sur la politique industrielle mise à jour en octobre 2012 présente une stratégie visant à inverser la tendance au déclin du rôle de l'industrie et annonce des actions dans quatre domaines principaux: l'investissement dans les nouvelles technologies et l'innovation; l'accès aux marchés; l'accès au financement ainsi que le capital humain et les compétences.

Relocaliser les industries de l'UE dans le cadre de la réindustrialisation

Adoptés on 27/05/2015
Référence: 
CCMI/129-EESC-0000

Le secteur des aliments et des boissons est le plus important secteur de fabrication de l'économie européenne, qui emploie dans l'UE directement 4,7 millions de travailleurs. Il s'agit d'un pilier non cyclique et résistant, dont la présence est forte dans tous les États membres. Il transforme 70 % des produits agricoles de l'UE et approvisionne les consommateurs européens en aliments sûrs, nutritifs et de qualité, tout en étant le plus grand exportateur mondial de produits alimentaires et de boissons.

Des indicateurs stratégiques de compétitivité montrent que ce secteur est en train de perdre sa position concurrentielle. Un avis d'initiative du CESE aiderait à faire valoir auprès de la Commission européenne la nécessité de mettre l'accent sur ce secteur.

Agroalimentaire

Adoptés on 14/02/2018
Référence: 
INT/835-EESC-2017-05269-00-01-AC-TRA
Session plénière: 
532 -
Feb 14, 2018 Feb 15, 2018

Avec cet avis le CESE approuve dans leur principe les propositions de la Commission dans la recherche d’un compromis équilibré entre les objectifs de mobilité sans incidence sur le climat, de capacité d’innovation de l’industrie automobile européenne et de préservation de la qualité de l’emploi. Le CESE juge notamment très ambitieux l’objectif intermédiaire de 15 % de réduction des émissions pour 2025 au lieu de 2021, étant donné que les modifications à apporter aux moteurs à combustion interne se situent aux limites de la technologie. Néanmoins, le CESE accueille favorablement l’évolution du marché vers des véhicules à émissions nulles et des véhicules à faible taux d’émissions ou hybrides. En outre le CESE demande une évaluation intermédiaire de l’état d’avancement des travaux pour 2024 en matière de qualification, de recyclage et de formation du personnel, ainsi qu’une analyse actualisée des domaines dans lesquels il convient d’agir (davantage).

Avis du CESE: Émissions de CO2 – voitures particulières et véhicules utilitaires

Adoptés on 19/09/2018
Référence: 
INT/864-EESC-2018-03799-00-00-AC-TRA

Le CESE estime que la proposition est axée sur les mesures pratiques nécessaires pour affronter les conséquences réelles qui, tant pour le secteur de la construction et de la distribution de véhicules que pour les consommateurs, découleront des inévitables modifications juridiques qui seront apportées à la certification de la réception par type par les autorités britanniques sur la base de la législation de l’UE. Elle devrait donc servir de modèle pour de nombreux autres accords similaires.

 

Avis du CESE: Législation de l’UE en matière de réception par type en ce qui concerne le retrait du Royaume-Uni de l’Union

Pages