Aviation – Le CESE exhorte la Commission à adopter un plan complet de relance

Le CESE demande à la Commission européenne d’élaborer une feuille de route globale pour la relance de l’ensemble du secteur européen de l’aviation, en prévoyant des ressources spécifiques pour soutenir tous les sous-secteurs et leur main-d’œuvre. Dans l’avis élaboré par Thomas Kropp et adopté lors de la session plénière de septembre, le Comité fait valoir qu’une réponse doit être apportée sous la forme d’une politique ambitieuse et coordonnée, qui distingue clairement une phase de relance initiale à court terme et la nécessité de pérenniser la compétitivité internationale du secteur et des conditions de concurrence équitables à moyen et long termes.

S’exprimant en marge de la session plénière, M. Kropp a fait le commentaire suivant: «Bien que le secteur de l’aviation ait déjà été confronté à des crises par le passé, celle-ci est sans précédent. Selon les estimations actualisées, ce secteur ne bénéficiera pas d’une reprise complète avant 2024. Les institutions européennes et les autres instances internationales doivent encore coordonner des mesures réglementaires pour établir des normes internationales. L’aviation, ce ne sont pas seulement les compagnies aériennes, ce sont aussi d’autres acteurs importants tels que les aéroports, les prestataires de services de navigation aérienne et d’assistance en escale, ainsi que d’autres fournisseurs de services, qui doivent tous être pris en compte dans la recherche de solutions.»

De manière générale, la Commission doit rechercher un juste équilibre entre les mesures de relance et les besoins de financement qui découlent du pacte vert pour l’Europe, et éviter d’imposer des charges réglementaires supplémentaires, en particulier pendant la phase de relance, compte tenu de l’extrême fragilité de l’ensemble du secteur sur le plan financier.