PME

This page is also available in:

  • Adopted on 14/01/2009
    Reference
    INT/445-EESC-2009-01-01-38
    Employers - GR I
    France
    Diversity Europe - GR III
    Italy
    Plenary session number
    450
    -
  • The European Economic and Social Committee (EESC) recommends that Digital Innovation Hubs be reinforced to boost the EU’s innovation capacity as part of the transition to a sustainable future. DIHs provide valuable infrastructure for small and medium-sized enterprises (SMEs) that might otherwise struggle to become greener and more digital.  

  • Dans un avis d’initiative, le Comité économique et social européen (CESE) recommande de promouvoir le recours à la dette hybride pour financer les PME, de manière à diversifier les sources de financement et à réduire la dépendance à l’égard des prêts bancaires, tout en encourageant les investissements et en soutenant l’union des marchés des capitaux.

  • Reference number
    46/2022

    Au cours d’un débat sur les défis et les perspectives à l’horizon pour les petites et moyennes entreprises (PME) dans l’UE, organisé par le Comité économique et social européen (CESE), les participants ont salué les mesures en faveur des PME annoncées dans le discours sur l’état de l’Union et ont examiné les propositions du CESE visant à faciliter les transferts d’entreprises alors que leur multiplication soulève des préoccupations.

  • The future of retail in city-centres

    Échanger les bonnes pratiques, garantir un financement suffisant et réduire au minimum les formalités administratives: des solutions nécessaires pour revitaliser et moderniser les petits détaillants, qui ont été débattues lors de la réunion de la catégorie «PME, artisanat et entreprises familiales» du CESE. Le 26 février dernier, des associations professionnelles et une représentante de la direction générale du marché intérieur, de l’industrie, de l’entrepreneuriat et des PME de la Commission européenne se sont entretenues avec des membres de ladite catégorie. L’objectif de la discussion était d’examiner les résultats de l’étude sur «L’avenir de la vente au détail dans les centres-villes», ainsi que les priorités des PME européennes de vente au détail.

  • L’engagement politique à lui seul ne suffira pas à atteindre les objectifs de développement durable (ODD), affirme le Comité économique et social européen. Des investissements accrus, notamment de la part du secteur privé, sont nécessaires pour relever les défis économiques, sociaux et environnementaux actuels. Le Comité recommande donc à l’UE et à ses États membres d’adapter leurs politiques fiscales et d’investissement afin de renforcer les perspectives de croissance et, partant, les contributions du secteur privé, en vue d’atteindre les ODD.

  • Les avantages de la numérisation pour les petites et moyennes entreprises (PME) sont multiples, car elle leur permet de stimuler leur compétitivité, d’élargir leur accès au marché et d’améliorer leurs relations avec leurs clients. Dans un rapport d’information adopté lors de sa session plénière de décembre, le Comité économique et social européen (CESE) estime nécessaire de soutenir la transformation numérique des PME grâce à des mesures adaptées aux besoins spécifiques de différents types d’entreprises.

  • Le 13 novembre 2019, Mme Angelika Winzig, députée au Parlement européen, a pris part à la réunion de la catégorie «PME, artisanat et entreprises familiales» du CESE, afin de débattre des priorités et défis actuels des PME ainsi que de leur compétitivité à l’échelle mondiale.

  • Il est nécessaire de faire de la politique en faveur des PME une priorité horizontale si l’on veut que celles-ci relèvent les nombreux défis transversaux auxquelles elles sont actuellement confrontées. Les évolutions actuelles posent des problèmes plus importants aux PME qu’aux grandes entreprises. Pour les décideurs politiques, le temps est donc venu d’agir en conséquence. Cette question était au cœur des échanges lors de la conférence intitulée «Placing European SMEs at a horizontal priority in post-2020 policy making process» (Faire des PME européennes une priorité horizontale dans le processus d’élaboration des politiques de l’après-2020). Organisée par le groupe des employeurs du CESE, l’association des commerçants de La Canée et la Confédération grecque du commerce et de l’entrepreneuriat, la conférence a eu lieu le 24 octobre 2019 à La Canée (Grèce).Il est nécessaire de faire de la politique en faveur des PME une priorité horizontale si l’on veut que celles-ci relèvent les nombreux défis transversaux auxquelles elles sont actuellement confrontées. Les évolutions actuelles posent des problèmes plus importants aux PME qu’aux grandes entreprises. Pour les décideurs politiques, le temps est donc venu d’agir en conséquence. Cette question était au cœur des échanges lors de la conférence intitulée «Placing European SMEs at a horizontal priority in post-2020 policy making process» (Faire des PME européennes une priorité horizontale dans le processus d’élaboration des politiques de l’après-2020).

  • Selon le CESE, le système de production manufacturière européen ne peut assurer une transition efficace et compétitive vers une économie numérique et respectueuse de l'environnement de pointe que s'il est prêt à réaliser des investissements conséquents dans l'innovation. En tant que principales créatrices et pourvoyeuses d'emplois, les petites et moyennes entreprises (PME) ont besoin d'un soutien particulier. Les mesures prévues par la Commission européenne pour promouvoir un meilleur développement du système de production manufacturière devraient donc être fondées sur une réelle connaissance des besoins des entreprises, en particulier des PME.