Croissance

This page is also available in

Displaying 81 - 90 of 226

Pages

Adoptés on 21/01/2014
Référence: 
ECO/359-EESC-2014-7379
Session plénière: 
495 -
janv 21, 2014 janv 22, 2014

Le CESE se félicite de l'attention particulière accordée à l'élaboration d'une stratégie de l'Union européenne pour la région de l'Adriatique et de la mer Ionienne (EUSAIR) visant à soutenir la cohésion et la compétitivité à la lumière des défis qui ne peuvent être résolus de manière satisfaisante par des régions ou des pays individuels avec les moyens habituels. Le CESE estime qu'il convient d'adopter, dans le cadre de l'EUSAIR, un programme complet comprenant une liste de projets et de dispositifs privilégiant l'action, et recommande vivement de mieux utiliser la capacité du secteur privé à attirer les investissements (aux niveaux local et international) et à créer des perspectives d'activités économiques.

Stratégie de l'UE pour la région de l'Adriatique et de la mer Ionienne (EUSAIR)

Adoptés on 10/12/2013
Référence: 
ECO/343-EESC-2013-1979
Session plénière: 
494 -
déc 10, 2013 déc 11, 2013

A ce jour, il n'a pas été possible de disposer de données comparables sur le bénévolat dans les différents États membres de l'UE. Ces activités représentent pourtant une réelle valeur économique et les données en question pourraient constituer un instrument très utile pour faciliter la réalisation des objectifs de nombreuses politiques sociales et économiques. C'est pourquoi, le Comité appelle la Commission européenne à élaborer une méthodologie uniforme concernant les investigations sur le travail bénévole et à aboutir à ce qu'elle soit adoptée par les États membres dans un règlement afférent de l'UE, en tirant parti du Manuel sur la mesure du travail bénévole qui a été publié par l'OIT.

Outils statistiques pour mesurer le bénévolat

Adoptés on 11/07/2013
Référence: 
CCMI/108-EESC-2013-1094

Une politique industrielle cohérente nécessite une bien meilleure gouvernance - la position du CESE. Le CESE se félicite vivement de l'attention portée à l'industrie européenne, telle qu'elle est mise en exergue par la Commission dans la mise à jour de sa politique industrielle d'octobre 2012. Le présent avis réclame un changement de mentalité dans les États membres (EM) et au Conseil de l'UE. Il souligne la nécessité de prise de décision cohérente sur un large éventail de questions, et une gouvernance efficace au niveau européen. C'est alors seulement que la politique industrielle peut devenir un élément constitutif d'une initiative de croissance de l'UE dont il reste peu d'actions efficaces

Une industrie européenne plus forte au service de la croissance et de la relance économique. Mise à jour de la communication sur la politique industrielle COM(2012) 582 final

Downloads: 

Infopack CCMI/108

Adoptés on 10/07/2013
Référence: 
ECO/347-EESC-2013-2677
Session plénière: 
491 -
Jul 10, 2013 Jul 11, 2013

Le CESE est en faveur d´initiatives qui mettent l'accent sur les investissements productifs et la formation d'actifs corporels et incorporels de longue durée mais appelle la Commission à accorder davantage d'attention à la nécessité de financer des investissements de capitaux plus axés sur l'"utilité sociale". Si les banques sont vraisemblablement appelées à jouer à l'avenir un rôle moins important en tant que fournisseurs de financement à long terme, des perspectives pourraient alors s'ouvrir pour les autres types d'intermédiaires tels que les banques nationales et multilatérales de développement, les investisseurs institutionnels, les fonds souverains et, au premier chef, les marchés obligataires.

Le financement à long terme - secteur des services financiers

Adoptés on 23/05/2013
Référence: 
ECO/345-EESC-2013-1768
Session plénière: 
490 -
May 22, 2013 May 23, 2013

Le CESE souscrit à la proposition de la Commission de créer la première taxe régionale au monde sur les transactions financières (TTF). Le CESE considère que sa mise en œuvre à l'échelon régional (UE-11 +) peut constituer une opportunité exceptionnelle en mesure de favoriser plus tard son application à l'échelle mondiale. Le CESE estime que l'introduction de la taxe dans l'UE11 + favorisera la mise en place d'un marché financier unique. Le CESE estime que pour maximiser l'impact de la taxe sur la croissance économique, il convient d'allouer les recettes récoltées grâce à elle au financement d'un programme d'investissement national et européen, en mesure de garantir une reprise de l'économie et de l'emploi sur le court terme.

Taxe sur les transactions financières - coopération renforcée

Adoptés on 22/05/2013
Référence: 
ECO/334-EESC-2012-1929
Session plénière: 
490 -
May 22, 2013 May 23, 2013

La crise économique et financière internationale a fait éclater les limites et les contradictions inhérentes à la structure de l'UEM et a enlevé à l'euro son potentiel d'attraction. Le CESE estime que la monnaie unique ne sera viable que si l'on parvient à faire converger les capacités économiques des pays de la zone euro et à accroître la compétitivité globale de celle-ci, objectifs qui demandent un engagement tant économique que politique. Le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance met l’accent sur la stabilité, sans toutefois proposer d’instruments financiers conjoints en faveur de la reprise et de l’emploi. L'Europe doit recommencer à produire de la richesse pour pouvoir la redistribuer, et ce de manière équitable.

Avis du CESE: Où va l'euro ?

Pages