Croissance

This page is also available in

Displaying 121 - 130 of 211

Pages

07/06/2019

Change management, better communication on scientific evidence and, above all, civil engagement are key factors for the development and implementation of new indicators to measure people's well-being and societies' progress. This was the main message of a public debate that was held on 4 June by the European Economic and Social Committee and its Section for Economic and Monetary Union and Economic and Social Cohesion.   

24/07/2018
Reference number: 
37/2018

Selon une récente étude commandée par le Comité économique et social européen, l’économie européenne perd plus de 2 % de productivité par an en raison de l’inadéquation des compétences. Il en résulte une perte de 80 centimes d’euro par heure de travail. En l’absence de réformes, la situation va encore s’aggraver dans le futur, du fait des tendances démographiques et des évolutions technologiques en cours.

23/02/2017
Reference number: 
9/2017

Il est crucial de stimuler la croissance économique; seule une économie forte permettra à l’Europe de mieux relever les défis politiques et sociaux auxquels elle est confrontée. Tel est l’un des principaux messages des avis adoptés hier par le CESE à Bruxelles. Le CESE demande que davantage d’investissements — publics comme privés — soient réalisés directement dans les pays qui en ont le plus besoin.

20/04/2018
Reference number: 
23/2018

Le Comité économique et social européen (CESE) a tiré parti d’un avis d’initiative pour appeler à la mobilisation de moyens financiers suffisants pour mettre en œuvre le socle européen des droits sociaux. Adopté lors de sa session plénière du 19 avril 2018, cet avis préconise des améliorations dans les États membres et un engagement résolu sur le plan du budget, des investissements et des dépenses courantes, afin que le socle des droits sociaux devienne une réalité.

11/06/2019
Reference number: 
29/2019

Une nouvelle étude commandée par le Comité économique et social européen a révélé que les services transfrontières contribuaient à générer de l’emploi et favorisaient la croissance économique. Ils s’avèrent bénéfiques dans tous les pays de l’Union européenne et pour divers types d’emplois, à forte intensité de main-d’œuvre ou de connaissances. L’étude prouve qu’il serait profitable à l’économie de l’Union d’éviter toute réglementation trop stricte sur le marché intérieur des services transfrontières.

Échanges de vues avec Mario Monti, président du Groupe de haut niveau sur les ressources propres, sur les conclusions et les recommandations de ce groupe, organisés lors de la réunion de la section ECO le jeudi 6 avril 2017, dans les locaux du CESE à Bruxelles.

06/04/2017

Pages