Santé

This page is also available in:

  • Adopted on 20/10/2021 - Bureau decision date: 08/06/2021
    Référence
    SOC/698-EESC-2021
    Workers - GR II
    Portugal

    Le présent avis formule des observations sur le nouveau cadre stratégique de l’UE en matière de santé et de sécurité au travail pour la période 2021-2027. Ce cadre définit les actions clés nécessaires pour améliorer la santé et la sécurité des travailleurs au cours des prochaines années et se concentre sur trois objectifs: gérer les changements induits par les transitions écologiques, numériques et démographiques, ainsi que les changements dans l’environnement de travail traditionnel, améliorer la prévention des accidents et des maladies et améliorer la préparation à d’éventuelles crises futures. Le CESE souscrit globalement à la vision exposée dans le cadre stratégique, mais propose également des mesures et des initiatives supplémentaires à intégrer dans la stratégie.

    EESC opinion: Santé et sécurité au travail – cadre stratégique de l’UE (2021-2027)
  • Adopted on 07/07/2021 - Bureau decision date: 23/02/2021
    Référence
    SOC/680-EESC-2021
    Civil Society Organisations - GR III
    Greece

    Le CESE accueille favorablement la nouvelle stratégie de l’UE en faveur des droits des personnes handicapées, reconnaissant qu’il s’agit d’une avancée évidente par rapport à la précédente stratégie. Il s’inquiète toutefois de l’absence de mesures contraignantes et d’une législation contraignante mettant en œuvre la stratégie.

    EESC opinion: Stratégie sur les droits des personnes handicapées
  • Adopted on 09/06/2021 - Bureau decision date: 26/01/2021
    Référence
    SOC/677-EESC-2021
    Civil Society Organisations - GR III
    Poland
    Employers - GR I
    Bulgaria

    Dans le présent avis, le CESE:

    • Accueille favorablement le plan européen de lutte contre le cancer, qui constitue une étape importante dans la lutte contre le cancer, et demande l’élaboration d’une feuille de route concrète pour sa mise en œuvre, assortie d’indicateurs de performance, de calendriers réalistes et d’une participation étroite des partenaires sociaux et des organisations de la société civile;
    • Estime important que l’UE et les États membres garantissent la disponibilité d’infrastructures de soins de santé de grande qualité et accessibles et de systèmes de soutien efficaces pour le bien-être physique et mental des patients.
    • Demande que les conséquences négatives de la pandémie de COVID-19 sur l’accès aux services de santé soient traitées de toute urgence, tout en reconnaissant le rôle de soutien que peuvent jouer les acteurs de la société civile et les organisations de la société civile dans ce domaine
    EESC opinion: Plan européen de lutte contre le cancer
  • Adopted on 27/04/2021 - Bureau decision date: 26/03/2021
    Référence
    INT/950-EESC-2021-01784-00-00-AC-TRA
    Employers - GR I

    Le CESE reconnaît que des processus fondés sur des données probantes, tels que l’ETS (évaluation des technologies de la santé) — qui est un moteur essentiel de la croissance économique et sociale et de l’innovation dans l’Union peut être atteint grâce à une coopération entre les États membres à l’échelon de l’Union, en vue d’assurer une protection élevée de la santé des patients et le bon fonctionnement d’un marché unique inclusive. Il est préoccupé par le calendrier de mise en œuvre, et en particulier par le délai supplémentaire de mise en application de trois ans, qui pourrait selon lui être raccourci dans l’intérêt des patients et du rapport coût-efficacité. La participation de la société civile est essentielle pour concrétiser la promesse de santé et de soins numériques, dont fait partie l’ETS.

    EESC opinion: Technologies de santé / Compromis
    Council of the EU compromise on COM(2018) 51 final – 2018/0018 (COD)
  • Adopted on 27/04/2021
    Référence
    SOC/665-EESC-2020
    Civil Society Organisations - GR III
    Greece

    L’avis, qui présente la position du CESE sur les quatre propositions du paquet sur la santé publiées par la Commission européenne en novembre 2020, soutient et accueille favorablement ces initiatives, mais attire l’attention sur certains éléments. Cela est particulièrement important dans le contexte de la pandémie de COVID-19, qui a aggravé les inégalités existantes.

    • L’UE et les États membres devraient veiller à ce que chacun ait un accès égal à des services sociaux et de santé de qualité, bien dotés d’effectifs et bien équipés.

    • Une attention particulière devrait être accordée, dans les futures politiques de l’UE, au personnel de santé et à la nécessité d’améliorer les conditions de travail, y compris en matière de rémunération, de recrutement et de fidélisation, ainsi que leur santé et leur sécurité.

    EESC opinion: Construire une Union européenne de la santé
  • Adopted on 02/12/2020 - Bureau decision date: 28/10/2020
    Référence
    SOC/659-EESC-2020
    EESC opinion: Protection des travailleurs contre les risques liés à l'exposition à des agents cancérigènes ou mutagènes au travail
  • Adopted on 29/10/2020 - Bureau decision date: 14/07/2020
    Référence
    NAT/798-EESC-2020
    EESC opinion: Mécanisme de protection civile de l'Union
  • Adopted on 18/09/2020 - Bureau decision date: 09/06/2020
    Référence
    SOC/656-EESC-2020
    (Italy
    Civil Society Organisations - GR III
    Belgium
    EESC opinion: UE pour la santé (EU4Health)
  • Adopted on 15/07/2020 - Bureau decision date: 09/06/2020
    Référence
    ECO/523-EESC-2020-02886-00-00-AC-TRA

    Le CESE soutient fermement la proposition de la Commission visant à établir l’instrument «Next Generation EU» en tant qu’outil spécifique en faveur d’une relance rapide et efficace.

    Le CESE perçoit de manière extrêmement favorable les deux principales décisions de la Commission:

    1. introduire un instrument financier extraordinaire en faveur de la relance dans le cadre financier pluriannuel (CFP),
    2. lever, en tranches successives, des emprunts européens communs à très long terme.

    Le CESE se félicite vivement du fait que l’instrument nouvellement proposé devrait être étroitement coordonné avec le processus du Semestre européen, et aussi il accueille favorablement la proposition de la Commission relative à un budget de l’UE qui vise à introduire de nouvelles ressources propres véritables fondées sur différentes taxes (recettes du système d’échange de quotas d’émission de l’UE, fiscalité numérique, revenus des grandes entreprises).

    EESC opinion: Plan de relance pour l’Europe et CFP 2021-2027
  • Adopted on 06/04/2020 - Bureau decision date: 06/04/2020
    Référence
    SOC/651-EESC-2020
    Workers - GR II

    L’épidémie de COVID-19 (Coronavirus) constitue une urgence grave et représente une situation sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En particulier pour les plus démunis, la crise risque de perturber le soutien apporté par le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). L’impact de cette crise montre que des mesures spécifiques sont nécessaires de toute urgence pour protéger les plus vulnérables de la maladie elle-même et pour faire en sorte que l’aide apportée par le FEAD aux populations leur parvienne toujours, malgré les contraintes actuelles de la crise. Afin de relever de manière appropriée les défis auxquels sont confrontés les pouvoirs publics et les organisations partenaires dans la mise en œuvre du fonds pendant la crise, la Commission propose de modifier le règlement relatif au FEAD.

    EESC opinion: Introduction de mesures spécifiques pour faire face à la crise de la COVID-19
    Introduction of specific measures for addressing the COVID-19 crisis