Machines agricoles et équipement de la construction et de manutention: comment sortir de la crise?

This page is also available in

Machines agricoles et équipement de la construction et de manutention: comment sortir de la crise?

Dans le cadre de cet avis une audition (Machines agricoles et équipement de construction et de manutention: comment sortir de la crise?) était organizée le 11 novembre 2010, à Bologne, Italie.
Cliquez sur "Autres thèmes relatifs" en bas pour voir d'autres avis sur ce sujet.

 

Contenu essentiel de l'avis

Les industries européennes des équipements de construction et des machines agricoles ont été frappées de plein fouet par la crise, au cours d'une période déjà marquée par un changement important de la demande mondiale. Néanmoins, le secteur appartient à un domaine d'activité de pointe très compétitif.

Il convient toutefois, pour assurer la pérennité et la compétitivité du secteur et éviter qu'il ne présente à long terme une surcapacité de production, de prendre au niveau de l'UE un certain nombre de mesures nécessaires, telles que:

• un cadre juridique qui ne bride pas la capacité des constructeurs à innover et à concevoir des équipements répondant aux besoins des clients;

• des conditions équitables au sein de l'Europe, grâce à une surveillance effective du marché. Il convient que les organes de surveillance du marché et les autorités douanières fassent effectivement appliquer le règlement n°765/2008 et durcissent les contrôles sur le marché européen;

• une législation sur les produits et une politique commerciale qui assurent un accès libre aux marchés mondiaux;

• une législation européenne qui tienne compte de la baisse relative du rôle des marchés européens. En effet, le centre de gravité du marché mondial se déplace de manière croissante vers l'Amérique du Sud et l'Asie; il convient donc d'envisager toutes les mesures nécessaires pour maintenir les usines des constructeurs européens dans l'UE, notamment une réduction des contraintes bureaucratiques et un soutien aux mesures volontaires prises par le secteur;

• une harmonisation – à l'échelle européenne et mondiale – des exigences en matière de sécurité routière et de protection de l'environnement;

• une amélioration des conditions de travail et des mesures d'application dans l'ensemble de l'UE afin de prévenir d'éventuels problèmes de sureffectifs et d'encourager le développement de nouveaux produits et d'idées novatrices sur l'organisation du travail, à partir des connaissances de toutes les parties prenantes;

• un programme de financements et de mesures incitatives pour soutenir la compétitivité des PME.

Par ailleurs, l'avis contient des recommandations complémentaires et plus détaillées tenant compte notamment des résultats d'une audition qui s'est tenue le 11 novembre 2010 à Bologne à l'occasion de la manifestation EIMA International (Exposition internationale de machines pour l'agriculture).