Alors qu’en ce mois d’octobre s’ouvre sa mandature 2020-2025, on observe que 137 des 329 membres du Comité économique et social européen (CESE) sont des nouveaux venus.

Les membres qui arrivent au CESE commenceront leur mandat sous l’effet des contraintes découlant de la COVID-19, la distanciation physique et les réunions hybrides restant la règle à Bruxelles, dans un contexte général où les taux d’infection augmentent partout en Europe.

Les 329 membres du CESE sont renouvelés tous les cinq ans. Cette année, plus de 40 % d’entre eux seront de nouveaux membres qui apporteront dans leur action, aux côtés de leurs collègues reconduits, toute la fraîcheur de leurs approches, de leurs idées et de leur énergie.

Pour ce nouveau mandat, les femmes représenteront 33 % de l’assemblée contre 27,30 % pour le précédent et 24,70 % pour la période 2010-2015. Les États membres qui sont le plus massivement représentés par des femmes sont l’Estonie (85,71 %), la République tchèque et la Croatie (66,67 %). À l’autre extrémité de l’échelle, on trouve le Portugal et Chypre qui ne comptent aucune femme dans leur représentation. La Suède affiche quant à elle un parfait équilibre entre hommes et femmes.

La cadette du Comité est âgée de 27 ans, tandis que son doyen, qui présidera la session plénière lors de laquelle sera désignée sa nouvelle direction, est âgé de 76 ans.

Les membres sont nommés pour une période de cinq ans par le Conseil, sur proposition des États membres. La liste complète des membres pour ce nouveau mandat, qui s’exercera de 2020 à 2025, sera bientôt disponible sur le site internet du CESE.

Il est prévu que les 329 membres – nouveaux ou reconduits – se réunissent pour la première fois à Bruxelles, le 27 octobre prochain. Le 28 octobre, ils éliront un nouveau président et deux vice-présidents, chargés respectivement de la communication et du budget, pour un mandat limité à deux ans et demi. 

La fonction de président est assumée à tour de rôle par les trois groupes représentés dans l’institution (à savoir les groupes des employeurs, des travailleurs et «Diversité Europe»). Les deux derniers présidents provenaient du groupe des travailleurs et du groupe «Diversité Europe».

Chaque membre rejoindra l’un des trois groupes, qui élira également son propre président de groupe, pour un mandat renouvelable de deux ans et demi.

Le rôle principal du CESE est de conseiller les législateurs de l’Union européenne (la Commission, le Parlement européen et le Conseil) sur les projets de législation et de politiques grâce aux travaux de ses six sections et de sa commission consultative qui couvrent un large éventail de domaines politiques, tels que les questions sociales, économiques, agricoles, environnementales et de transport. (dm)