Santé

This page is also available in:

  • Le secteur européen des soins risque de ne pas être en mesure de répondre aux besoins croissants de sa population vieillissante. Il est absolument nécessaire d’investir massivement dans ce domaine et d’y opérer un changement de conception des politiques, ce qui devrait permettre d’assurer que les prestataires de soins soient correctement rémunérés, qu’ils disposent d’horaires de travail réglementés et qu’ils bénéficient d’un soutien adéquat. Pour réaliser ces objectifs, l’action de l’Union européenne ne sera pas suffisante et la volonté politique au niveau national sera fondamentale, comme il ressort d’une audition du CESE.

     

  • The European Economic and Social Committee (EESC) calls on the EU and Member States to implement more concrete measures to support the health, housing and financial needs of the growing number people taking on long-term caregiving responsibilities of a family member.

  • In an own-initiative opinion, the European Economic and Social Committee (EESC) has called for the EU to adopt a comprehensive approach to providing more support and faster treatment for rare disease patients.

  • Reference number
    47/2022

    Lors du débat organisé en plénière du CESE avec M. Margaritis Schinas, vice-président de la Commission, le CESE a exprimé une nouvelle fois son soutien sans faille à une union européenne de la santé. Il a instamment invité la Commission à faire preuve d’ambition dans la mise en œuvre de la nouvelle stratégie européenne en matière de soins, dont l’objectif est que chaque Européen ait accès à des soins de santé de qualité à un prix abordable.

  • Ces maladies dites «rares» touchent malgré tout jusqu’à 36 millions de personnes au sein de l’Union européenne. En dépit des progrès de la recherche et de l’échange de bonnes pratiques, l’Europe manque toujours à ses obligations envers les patients atteints de maladies rares, et ce, à de nombreux égards.

  • Reference number
    16/2022

    L’Union européenne doit non seulement améliorer la préparation de son système de santé, mais aussi lutter contre les inégalités au sein de l’Union et au niveau mondial. Elle doit rapidement entreprendre l’évaluation des mesures prises à ce jour en matière de santé publique.

  • Although it has great potential, HERA - the EU's new body for fighting future health emergencies across borders – falls short on transparency and ambition. With few checks and balances in place for its work, there are doubts as to whether HERA will be able to fulfil its public health mission, rather than giving a predominant role to the pharmaceutical industry

  • Le dialogue social représente un outil important pour garantir la santé et la sécurité au travail. Il faudra néanmoins le renforcer dans toute l’Europe pour faire face aux changements que connaît le monde du travail en raison de la crise sanitaire et de la transition numérique et écologique. Ce dialogue devrait être assorti de règles plus strictes concernant les troubles musculo-squelettiques et les risques psychosociaux à l’origine de graves maladies professionnelles, telles que cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux, cancers et dépressions.

  • La pandémie a encore renforcé l’urgence de relever les nouveaux défis qui se posent en matière de santé et de sécurité au travail. Un dialogue social renforcé est indispensable pour garantir l’amélioration des normes relatives au télétravail et, plus généralement, à l’environnement numérique.

  • Les taux de surmortalité enregistrés au cours de cette crise pandémique ont révélé des problèmes structurels et systémiques dans le modèle de soins en maison de repos. En outre, l’allongement de l’espérance de vie et l’augmentation consécutive du nombre de personnes âgées dans les années à venir font ressortir la nécessité de réformer le modèle de prise en charge. Lors de l’audition organisée par le CESE sur le thème «Vers un nouveau modèle de soins pour les personnes âgées: tirer les enseignements de la pandémie de COVID-19», les principaux défis que rencontre ce secteur ont été recensés, à savoir, entre autres, comment améliorer l’accessibilité, le caractère abordable et la qualité des soins, et comment garantir un nombre suffisant de prestataires de soins ainsi que de meilleures conditions de travail.