Asie

This page is also available in

En Asie, le CESE entretient des relations avec les organisations de la société civile en Chine, en Corée du Sud et au Japon. Une table ronde officielle de la société civile existe avec la Chine: elle a été créée en 2007 à la suite du 9e sommet UE-Chine et se réunit au moins une fois par an. Au cours des dernières années, le Comité a investi dans le renforcement des relations avec la société civile organisée au Japon, dans la perspective de l’accord de libre-échange UE-Japon qui confère un rôle de surveillance et de conseil à la société civile.

L’accord de libre-échange entre l’Union et la République de Corée, qui est entré en vigueur en 2011, est le premier des accords de libre-échange de l’Union dits «de nouvelle génération». Ces accords se caractérisent par l’inclusion de chapitres sur le commerce et le développement durable, et donnent au CESE, ainsi qu’aux organisations de la société civile en Corée, un rôle formel dans le suivi de leur application et dans la formulation de recommandations destinées aux autorités politiques concernées dans les domaines des normes environnementales, sociales et du travail, ainsi que sur d’autres questions directement pertinentes pour la société civile. Trois réunions du groupe consultatif interne de l’Union se tiennent chaque année; une réunion conjointe a lieu une fois par an.

Le CESE entretient par ailleurs un dialogue avec la société civile dans d’autres pays asiatiques et lors de manifestations internationales pertinentes, au cas par cas, par exemple le forum semestriel des peuples Asie-Europe, la plateforme interrégionale de la société civile, qui fait partie du Dialogue Europe-Asie.

Displaying 1 - 10 of 30

Pages

Adoptés on 27/10/2011
Référence: 
REX/316-EESC-2011-1612
Session plénière: 
475 -
Nov 26, 2011 Nov 27, 2011

Pour l'instant, les points clés sont disponibles uniquement en anglais

Le rôle de la société civile dans l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et l'Inde

Adoptés on 21/01/2014
Référence: 
REX/389-EESC-0000

Cet avis d'initiative vise à examiner l'accord déjà en cours de négociation entre l'UE et le Japon (qui est le troisième partenaire commercial non européen de l'UE) et notamment ses conséquences économiques, sociales et environnementales. Cet accord ne traite pas uniquement du commerce mais aura également des conséquences attendues sur les sociétés, qui doivent être expliquées et prises en compte par les négociateurs. Le secteur automobile, ainsi que les secteurs des marchés publics, des services, des produits agricoles et pharmaceutiques sont entre autres concernés.

Le rôle de la société civile dans les négociations et la mise en œuvre d'un accord de libre-échange (ALE) UE-Japon

Adoptés on 14/01/2015
Référence: 
REX/421-EESC-2014-6716
Session plénière: 
504 -
janv 21, 2015 janv 22, 2015

Le processus vise principalement à déterminer si les priorités existantes de la stratégie UE-Asie centrale restent toutes valables et si l'UE devrait continuer à mettre l'accent, comme elle le fait actuellement, sur des questions telles que la sécurité, l'éducation, le développement durable (énergie, transports et environnement) et l'État de droit.

Réexamen de la stratégie UE-Asie centrale - une contribution de la société civile

Adoptés on 04/07/2016
Référence: 
CCMI/144-EESC-0000

Le Comité économique et social européen (CESE) met en garde contre l’octroi à la Chine du statut d’économie de marché (SEM) et invite les institutions européennes à promouvoir une concurrence internationale loyale et à défendre activement les emplois des Européens et les valeurs européennes à l’aide d’instruments de défense commerciale (IDC) efficaces. Dans son avis, adopté au cours de sa 518e session plénière le 14 juillet, le CESE attire l’attention sur les conséquences désastreuses qu’une éventuelle attribution du SEM à la Chine pourrait avoir sur l’industrie européenne et, par conséquent, sur le marché de l’emploi en Europe.

L'impact sur les principaux secteurs industriels (ainsi que sur l'emploi et la croissance) de l'éventuel octroi à la Chine du statut d'économie de marché (aux fins des instruments de défense commerciale)

Adoptés on 24/01/2017
Référence: 
REX/484-EESC

The 2030 Agenda, the new global framework for sustainable development agreed by the UN in 2015, needs to be reflected in EU's development policy, the major orientations of which are set out in the 2005 European Consensus on Development ("the Consensus").

To this end, the Commission issued Communication COM(2016) 740, "Proposal for a New European Consensus on Development: Our World, Our Dignity, Our Future" in November 2016.  Interinstitutional negotiations are expected to result in its endorsement in the form of a Joint Statement by the Council, the European Parliament and the Commission, in May 2017.

Note d’information: REX/484 -Consensus européen pour le développement

28/03/2019
Jonathan Peel during the plenary session

Lors de sa session plénière de mars, le Comité économique et social européen (CESE) a adopté un avis sur la communication conjointe intitulée «Relier l’Europe à l’Asie – Éléments fondamentaux d’une stratégie de l’UE», publiée en septembre 2018 par la Commission européenne et la haute représentante de l’UE. Pour le CESE, la communication passe réellement à côté de l’occasion qui se présente, comporte de nombreuses lacunes stratégiques, affiche une ambition limitée et n’offre pas de vision approfondie du développement des relations et des liens entre l’UE et l’Asie.

Pages