Le CESE se félicite de l’adoption du cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027 par les chefs d’État et de gouvernement de l’UE, le 10 décembre 2020. Le compromis sur le budget européen et le fonds pour la relance et sur un mécanisme de protection de l’état de droit tient compte de la contribution proactive et globale du CESE en faveur d’un CFP plus ambitieux pour l’UE.

En soutenant la relance européenne et en contribuant à construire une Union européenne plus forte, plus verte et plus numérique, le Comité continue de jouer un rôle unique dans l’élaboration des politiques de l’UE. Sa contribution en tant que porte-parole des organisations de la société civile s’est une nouvelle fois révélée essentielle, comme en témoigne la prise en compte par les autres institutions européennes de ses nombreux avis sur le budget à long terme de l’Union.

«Il est de notre devoir de faire connaître les avantages de l’augmentation du budget 2021-2027 pour la société civile. Je suis heureux de constater que le travail du Comité a fait la différence. L’accord sur le nouveau cadre financier pluriannuel et sur la nouvelle facilité pour la reprise et la résilience arrive à point nommé. Nous espérons qu’il marquera le point de départ d’une reprise européenne rapide, qu’il constituera la pierre angulaire d’une Union plus forte et plus verte, et que le résultat final sera conforme aux ambitions et aux besoins de l’UE», a déclaré Cillian Lohan, vice-président du CESE chargé de la communication.

Lire laDéclaration de la présidente du CESE Christa Schweng sur le cadre financier pluriannuel 2021-27 et le Fonds de relance.

Vous trouverez des informations sur les avis du CESE pris en compte dans le CFP en consultant cette annexe. (mp)