Roms

This page is also available in

Displaying 1 - 10 of 20

Pages

Adoptés on 12/12/2018
Référence: 
SOC/585-EESC-2018
Session plénière: 
539 -
déc 12, 2018 déc 13, 2018

Un grand nombre de femmes et de filles roms continuent d’être confrontées à de multiples discriminations dans divers domaines qui touchent, entre autres, à la santé, à l’emploi et à l’éducation. Elles n’ont également que des possibilités limitées d’influer sur les politiques qui les concernent le plus. Aussi, le CESE fait valoir combien il importe de s’assurer de leur participation aux programmes qui leur sont destinés et de prévoir qu’elles y soient représentées de manière majoritaire dans les phases de planification et de mise en œuvre. Le CESE demande qu’il soit mis fin à l’enseignement ségrégué et réclame la suppression des pratiques de santé violant les normes déontologiques.

Avis du CESE: La situation des femmes roms (avis exploratoire du Parlement européen)

Adoptés on 14/11/2012
Référence: 
SOC/447-EESC-2012-1566
Session plénière: 
484 -
Nov 14, 2012 Nov 15, 2012

Les conclusions de l'étude commandée par le CESE et menée dans les 27 États membres mettent en évidence une frustration et une méfiance largement partagées parmi la communauté rom et les organisations de la société civile. Il apparaît que les stratégies nationales d'intégration des Roms n'ont pas permis de confirmer dans cette communauté l'attente croissante généré par ces dernières.

Les moyens et les ressources disponibles ne semblent pas suffisants pour neutraliser l'effet persistant de la discrimination et de l'exclusion et ses retombées négatives.

Le CESE est d'avis qu'une approche fondée sur les droits est nécessaire et souligne que la société civile organisée – et notamment les organisations roms et les représentants des intérêts de cette communauté – doit être pleinement associée à l'ensemble du processus de déploiement des stratégies nationales d'intégration des Roms (élaboration, mise en œuvre, suivi et évaluation).

Avis du CESE: Citoyens Roms

10/06/2016

«Le Comité économique et social européen considère que la participation des Roms à toutes les étapes du processus décisionnel est essentielle pour parvenir à des politiques efficaces, susceptibles d’avoir une réelle incidence sur la situation de cette communauté au sein de l’UE. Toutefois, les outils disponibles à l’heure actuelle ne sont pas suffisants à cet égard»

13/04/2018

Les Roms, qui constituent la première minorité d’Europe, avec plus de dix millions d’individus, continuent d’être discriminés et marginalisés dans de nombreux États membres de l’Union européenne. Les ONG de défense des droits de l’homme et les décideurs politiques de l’UE qui se sont réunis au siège du Comité économique et social européen (CESE) à l’occasion d’une audition publique sur le thème «Lutter contre l’antitsiganisme dans les pratiques de profilage ethnique» ont mis en garde contre le fait que, dans de nombreux cas, la police continue de recourir à ce type de profilage à l’encontre des Roms.

Pages