Le CESE au Sommet social de Porto: mettre les citoyens au cœur de toute action!

Le Comité économique et social européen (CESE) entend participer activement aux efforts européens conjoints visant à traduire les principes du socle européen des droits sociaux en actions concrètes, ainsi qu’à construire une Europe plus juste et plus prospère pour tous.

Prenant part à la conférence de haut niveau du Sommet social de Porto organisé par la présidence portugaise de l’UE le 7 mai, les représentants du CESE ont exprimé l’engagement du Comité à favoriser la reconstruction économique et sociale en plaçant les citoyens au cœur des politiques.

Le CESE collaborera avec les autres institutions européennes, les États membres et les citoyens pour atteindre les objectifs fixés par le plan d’action du socle européen des droits sociaux. Il s’agit notamment de stimuler l’emploi, de renforcer l’éducation et de réduire la pauvreté et l’exclusion sociale.

«Par nos actions, nous pouvons assurer le rétablissement de l’Europe, mais nous pouvons aussi être plus ambitieux, et lui permettre de prospérer! Pour ce faire, nous devons créer les conditions d’une prospérité de l’Union génératrice d’emplois», a déclaré Christa Schweng, présidente du CESE. «Nous devrions également veiller à ce que tous les citoyens soient soutenus et dotés des compétences qui les aideront au travail et dans leur vie en général, afin qu’ils puissent se tourner vers l’avenir avec confiance. Vous pouvez compter sur notre engagement à démontrer que l’UE et les États membres peuvent agir et interagir avec leurs citoyens et améliorer leur vie, en ne laissant personne de côté.»

Outre sa présidente, la délégation représentant le CESE au Sommet comptait également les présidents des trois groupes: Stefano Mallia (groupe des employeurs), Oliver Ropke (groupe des travailleurs) et Seamus Bolland (Diversité Europe).

La délégation du CESE a participé aux sessions de travail du sommet axées sur des thèmes correspondant aux objectifs proposés dans le plan d’action: 1) Travail et emploi; 2) Compétences et innovation; et 3) Bien-être et protection sociale

Considéré comme un moment charnière de la présidence portugaise de l’Union, le Sommet social de Porto réunissait pour la première fois autour d’une même table les partenaires sociaux et les institutions européennes, pour tenter de dégager un accord sur ce que devrait être l’avenir de l’Europe sociale.

Sa conférence de haut niveau a surtout cherché à définir la meilleure façon de mettre en œuvre le socle européen des droits sociaux, annoncé en 2017 par l’Union européenne lors du sommet de Göteborg. Le socle se compose d’un ensemble de 20 principes qui devraient contribuer à construire une Europe plus forte, plus juste et plus inclusive, qui garantit l’égalité des chances à tous ses citoyens. (ll)