Handicap

This page is also available in:

    • The EESC raises concerns over the lack of mutual recognition of disabilities among EU Member States
    • Recommends the implementation of an EU Disability Card by way of a new regulation
    • Calls for the physical separation of the EU Disability Card and EU Parking Card to enhance accessibility

    ...

  • Nombreux sont ceux qui tiennent pour acquis de pouvoir se déplacer librement et de voyager sans plus y réfléchir en utilisant les transports publics. Mais pour les personnes à mobilité réduite, ce n’est souvent pas possible du fait du manque d’aménagements pour l’accessibilité. Pour débattre de ces questions, le Comité économique et social européen (CESE) a organisé une audition publique.

  • Une audition du CESE souligne la nécessité d’accroître le taux d’emploi des personnes handicapées, notamment parmi les jeunes. Malgré des efforts juridiques, les chiffres montrent qu’un grand nombre d’entre elles sont toujours confrontées à des discriminations dans le monde du travail, du fait de stéréotypes qui les dépeignent comme improductives.

  • L’UE et les États membres doivent redoubler d’efforts pour promouvoir la capacité juridique de toutes les personnes handicapées à faire valoir leurs droits fondamentaux. Les gouvernements doivent soutenir la prise de décisions autonome et rejeter le protocole régressif à la convention d’Oviedo.

  • Mettre un terme à la ségrégation des personnes handicapées et leur permettre de vivre pleinement et en toute indépendance au sein de la communauté nécessite une volonté politique, des investissements importants dans les services sociaux et de proximité et un soutien considérable à leurs familles, qui, oubliées par les politiques publiques, supportent seules une charge trop lourde.

  • Le Comité économique et social européen (CESE) salue la nouvelle stratégie de l’Union européenne en faveur des droits des personnes handicapées, qui marque une avancée vers la mise en œuvre de la convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées (CNUDPH). Cette stratégie reprend bon nombre des suggestions émises par le CESE, le mouvement européen des personnes handicapées et la société civile. Parmi ces propositions figurent l’harmonisation complète de la nouvelle stratégie avec la CNUDPH et une supervision accrue, à l’échelon européen, de son application. Le CESE se dit toutefois préoccupé que les ambitions aient été revues à la baisse en ce qui concerne les mesures obligatoires et la législation contraignante visant à mettre en œuvre la stratégie.

  • Fermement arrimée à la convention des Nations unies sur les droits des personnes handicapées (CNUDPH), qui a été le premier traité international à aborder le handicap sous l’angle des droits de l’homme, la stratégie de l’Union européenne en faveur des personnes handicapées pour la prochaine décennie est un texte prometteur, qui abonde en propositions dignes d’éloge et ne pèche que par quelques rares lacunes. Toutefois, si l’on veut que cette stratégie puisse honorer sa promesse de mettre fin aux discriminations auxquelles se heurtent les 87 millions d’Européens porteurs d’un handicap, sa mise en œuvre nécessitera une volonté politique puissante et d’importantes ressources.

  • Confrontées à de nombreux obstacles et moins aptes à maintenir la distance sociale et physique, les personnes handicapées risquent davantage de contracter la COVID-19 et de souffrir d’une forme grave de cette maladie. Toutefois, dans l’UE, elles n’ont pas été expressément incluses dans les groupes prioritaires pour la vaccination.

  • Reference number
    15/2021

    Lors d’un débat en session plénière avec la commissaire chargée de l’égalité, le CESE a salué la nouvelle stratégie de l’Union en faveur des droits des personnes handicapées pour la décennie à venir, en affirmant voir en elle un tournant pour les droits des personnes handicapées. Sa mise en œuvre est encore plus importante dans le contexte de la pandémie de COVID-19, qui fait payer le plus lourd tribut aux Européens les plus vulnérables, et notamment les personnes handicapées.

  • Reference number
    41/2020

    Transformer la situation, non pas pour les personnes handicapées, mais avec elles. C’est la demande que je porte auprès de vous. Je vous suis très reconnaissante d’avoir permis à cette conversation de se tenir et que le débat puisse s’ouvrir. Mais il ne faut pas en rester là. Il s’agit d’un mouvement plus vaste et je vous invite à le rejoindre, a déclaré Mme Burke au CESE en cette veille de la Journée internationale des personnes handicapées.