Euro area economic policy 2020

EESC opinion: Politique économique de la zone euro (2020)

Points clés:

    Le CESE

  • note avec préoccupation le ralentissement des performances de l’économie de la zone euro et l’arrêt progressif du processus de réduction du taux de chômage, qui continuent de s’accompagner d’une manifestation accrue des facteurs de risque qui influent sur les performances économiques;
  • est convaincu que les réformes structurelles et les investissements requis par le pacte vert pour l’Europe pourraient permettre de renforcer la prospérité économique de la zone euro et de l’Union dans son ensemble;
  • se déclare préoccupé par le manque de financements proposés pour le Fonds et le mécanisme pour une transition juste;
  •  fait valoir qu’il sera essentiel d’associer à ce processus d’autres ressources nationales publiques et privées et de créer les conditions favorables à leur allocation en vue de réaliser les objectifs du pacte vert;
  • souligne que continue à se faire sentir le besoin d’une politique budgétaire offensive menée avec discernement au cours de la période qui vient, compte tenu notamment du ralentissement attendu de l’économie, et qu’il faudra la mener tout en s’assurant de l’équilibre du dosage de la politique économique et des piliers sur lesquels s’appuie l’Union économique et monétaire;
  • est d’avis que l’adoption de la «règle d’or» relative aux investissements publics contribuerait à la réalisation de ces objectifs;
  • recommande d’accorder une plus grande attention à l’adaptation du système fiscal aux besoins futurs, à la fois en encourageant des comportements plus respectueux de l’environnement, en limitant les écarts de revenu et de richesse et en prévenant l’optimisation, la fraude et l’évasion fiscales;
  • attire l’attention sur la nécessité d’assurer la cohérence entre l’évolution des innovations financières et l’établissement des règles de surveillance et de réglementation des marchés financiers;
  • souligne qu’il est essentiel de garantir la stabilité des marchés financiers en mettant en œuvre les éléments principaux restants, qui sont essentiels à l’achèvement de l’union financière.