Europe 2020

This page is also available in

Displaying 11 - 20 of 93

Pages

Opinion
Adoptés on 08/02/2013
Référence: 
/-EESC-2012-2595

L'examen annuel de la croissance 2013, qui ouvre le semestre européen, présente le point de vue de la Commission sur ce que devraient être les priorités budgétaires, économiques et sociales générales pour cette année. Etant donnée l'importance de l'implication de la société civile organisée et des partenaires sociaux dans la fixation des priorités d'action au niveau national et européen, le CESE prépare cet avis afin de contribuer aux débats en vue du Conseil européen de printemps.

Avis du CESE sur l'Examen Annuel de Croissance 2013

Opinion
Adoptés on 22/02/2012
Référence: 
/-EESC-2012-497

Le présent avis du Comité, émis dans la perspective du Conseil européen de printemps, formule des observations sur "l'Examen annuel de la croissance 2012" de la Commission européenne.

La première partie du document traite de questions générales liées à l'Examen annuel de la croissance en tant que tel, à l'assainissement budgétaire et à la mise en œuvre des réformes convenues dans le cadre du semestre européen, ainsi que sur l'association de la société civile organisée et des partenaires sociaux au processus de cet examen.

Examen annuel de la croissance 2012

Downloads: 

EESC opinion on the AGS / Avis CESE sur l'Examen annuel de croissance

Opinion
Adoptés on 13/07/2011
Référence: 
SOC/404-EESC-2011-1172
Session plénière: 
473 -
Jul 13, 2011 Jul 14, 2011

"Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois" est l'une des sept initiatives phares dans la stratégie Europe 2020. Elle propose des actions dans quatre grandes priorités, afin de parvenir à un taux d'emploi de 75% en 2020. Dans son avis, le CESE accueille très favorablement l'initiative de la Commission européenne, mais met en avant un certain nombre de commentaires et de recommandations. Par exemple, le Comité estime que l'initiative proposée ne parvient pas à souligner le besoin urgent de créer des emplois de qualité. Elle ne constitue pas un stimulant suffisant pour les États membres pour fixer des objectifs nationaux plus ambitieux soutenus par les investissements nécessaires et les réformes structurelles.

Avis du CESE: Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois

Pages