Développement durable

This page is also available in:

  • La transition vers un avenir neutre pour le climat d’ici à 2050 doit être soutenue par des investissements importants et par un cadre réglementaire qui garantisse des conditions de concurrence équitables pour les entreprises d’Europe et d’autres régions du monde. En outre, elle ne pourra être menée à bien que si toutes les parties prenantes y sont associées. Le cheminement vers la neutralité climatique entraînera des coûts pour toutes les parties, qu’il s’agisse des pouvoirs publics, des entreprises ou des citoyens, et tout le monde doit en être conscient. Ce sont là quelques-uns des principaux enseignements tirés de la table ronde sur le thème «Point de vue des entreprises sur la transition vers un avenir neutre pour le climat d’ici à 2050», qui s’est tenue à Bruxelles le 6 novembre.

  • À l’issue du Semestre européen 2019 et des consultations de la société civile qu’il a organisées dans les États membres, le CESE tire des enseignements pour l’avenir

  • Un an après que la Commission européenne a lancé sa stratégie européenne actualisée pour la bioéconomie, le Comité économique et social européen (CESE) a organisé avec elle et le Comité européen des régions (CdR), le 16 octobre 2019 à Bruxelles, une manifestation sur le thème de la «Bioéconomie européenne: régions, villes et société civile».

  • Lors de sa session plénière de juillet, le Comité économique et social européen a présenté des propositions relatives au programme économique de la prochaine législature (2019-2024) et a recommandé qu’elles constituent la base d’une nouvelle stratégie économique européenne. Les propositions du Comité visent à développer des politiques économiques européennes plus résilientes et plus durables dans le contexte d’un cadre de gouvernance amélioré pour l’Union économique et monétaire.

  • Il propose des mesures supplémentaires en matière de communication, de connectivité et de participation de la société civile.

  • The European Semester should be based on the principles of partnership and multilevel governance modelled on the partnership agreements existing in cohesion policy, as this bottom-up approach will contribute to more clarity, legitimacy and ownership at implementing level. This was one of the main messages of a hearing held by the European Economic and Social Committee on 11 June.

  • On 13 and 14 June 2019, the EESC, together with the Consiglio Nazionale dell'Economia e del Lavoro (CNEL) organised the yearly “Annual meeting of the Presidents and Secretaries-General of the Economic and Social Councils of the EU and the EESC” in Rome. The topic of this year's conference was “The ESCs role in sustainable development and the implementation of the Social Pillar”.

  • Change management, better communication on scientific evidence and, above all, civil engagement are key factors for the development and implementation of new indicators to measure people's well-being and societies' progress. This was the main message of a public debate that was held on 4 June by the European Economic and Social Committee and its Section for Economic and Monetary Union and Economic and Social Cohesion.   

  • L’énergie, les transports et les services d’intérêt général, combinés à la révolution numérique, peuvent stimuler de manière durable, complète et globale la croissance européenne. Tel était le message qui s’est dégagé de l’audition organisée le 22 mai 2019 par le Comité économique et social européen (CESE) et sa section «Transports, énergie, infrastructures, société de l’information» (TEN).

  • Bâtir une économie européenne à la fois plus durable et résiliente et achever l’Union économique et monétaire (UEM) devraient constituer des priorités pour la prochaine Commission et pour le prochain Parlement européen; telles sont les conclusions d’une audition publique qu’a tenue le Comité économique et social européen (CESE) le 12 avril 2019.