Évaluation des orientations du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) 2013-2020

This page is also available in

Information report: Évaluation des orientations du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) 2013-2020

Points clés:

  • Le CESE partage les doutes des parties prenantes concernant la possibilité d’achever le réseau central d’ici 2030, mais estime qu’il s’agit d’un objectif important pour inciter les États membres à redoubler d’efforts et que plusieurs grands projets transfrontaliers pourraient être clôturés d’ici là. Il ressort des questionnaires et des missions d’information que parmi les principaux obstacles à la mise en œuvre des projets RTE-T dans les délais impartis figurent les changements au niveau des priorités politiques nationales.
  • Pour que les corridors et projets soient réalisés de la manière la plus appropriée, il est fondamental que la société civile participe à leur développement et à leur suivi. Ceux qui prévoyaient de l’inclure dès les premiers stades grâce à une large diffusion des informations auprès de la population enregistrent de bons progrès, tandis que ceux qui n’ont pas consenti un tel effort suscitent une forte résistance de la part des citoyens.
  • La question de l’entretien des infrastructures RTE-T a été largement sous-estimée dans plusieurs pays, où elle devient à présent un grave problème, tandis que d’autres États y ont accordé l’attention nécessaire. Le CESE plaide en faveur de plans nationaux d’urgence visant à financer l’entretien ordinaire et extraordinaire des infrastructures; il estime en outre qu’il serait judicieux d’exécuter un plan de surveillance du réseau central au niveau européen.
  • Sur le plan de la cohésion territoriale, le CESE estime qu’il convient de consolider les connexions entre les corridors du réseau central et l’échelon régional, urbain et local. Pour respecter les objectifs géopolitiques de la nouvelle Commission, il importe d’améliorer les connexions entre les corridors du réseau central et le reste du monde, tant pour les marchandises que pour les passagers. Une des priorités devrait consister à créer un forum, incluant les pays voisins de l’UE, afin de faciliter l’intégration du réseau RTE-T avec le restant de la planète, en élargissant les stratégies macrorégionales.