Stimuler l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les microentreprises ainsi que les petites et moyennes entreprises européennes

This page is also available in

CONTEXTE

Le Comité économique et social européen (CESE) se propose de conclure un contrat de service pour la réalisation d’une étude sur le thème «Stimuler l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les microentreprises, ainsi que les petites et moyennes entreprises européennes». L’étude devrait présenter et analyser à la fois les possibilités et les défis que représente l’utilisation de l’intelligence artificielle pour les PME et les microentreprises. Son objectif devrait être de déterminer les différents problèmes, défis et difficultés que rencontrent les PME de l’Union européenne, en particulier les microentreprises et les petites entreprises (notamment les entreprises familiales et les entreprises isolées).

L’étude devrait s’attacher en particulier à proposer des moyens d’aider les PME et les microentreprises à formuler leurs besoins en intelligence artificielle, ainsi qu’à dresser la liste des acteurs à même de répondre à ces besoins.

L’étude doit également cibler la sensibilisation des PME à l’intelligence artificielle. Les PME et les microentreprises ne sont pas suffisamment conscientes des défis et des possibilités en la matière. En outre, l’ampleur et la nature des ressources qui devront être mobilisées freinent leur accès à ces technologies. Les difficultés liées à la formation, ainsi qu’à l’investissement financier, sont particulièrement importantes.

L’étude doit analyser et comparer les politiques et les approches adoptées par au moins cinq États membres de l’Union européenne pour favoriser, appuyer et stimuler l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les PME et les microentreprises.

Elle doit également examiner les différentes politiques existant au niveau de l’Union pour soutenir les PME dans ce contexte.

Dans au moins cinq secteurs différents, l’étude doit s’attacher à recenser les enjeux en matière de potentiel et de valeur ajoutée, mais aussi les défis et difficultés spécifiques à ces secteurs. Elle devrait porter en particulier sur l’analyse de certains secteurs où les PME et les microentreprises sont en général bien représentées. Il s’agirait de comparer les différents secteurs afin de déterminer, par exemple, ceux dans lesquels l’intelligence artificielle accuse un retard, et ceux où elle est largement utilisée.

Calendrier indicatif

  1. Lancement de l’appel d’offres: prévu pour mai 2020.
  2. Attribution du contrat: prévue pour juin ou juillet 2020.
  3. L’étude finale est attendue dans les 10 mois suivant la signature du contrat.
  4. Date limite de soumission des offres: autour de la fin mai/juin 2020.

Contact

Veuillez envoyer votre l'expression de votre intérêt à participer ou votre demande d'information (avant la date limite mentionnée ci-dessous) à la boîte de courriel suivante:

Date limite

mardi, mai 5, 2020 - 11:59