Stratégie de l'UE pour la région alpine

This page is also available in

Avis du CESE: Stratégie de l'UE pour la région alpine

Points clés:

 

Le CESE:

  • considère que la stratégie de l’UE pour la région alpine (SUERA) représente pour la région alpine une source de valeur ajoutée ainsi qu'un moteur de développement susceptible de stimuler la compétitivité et la cohésion de l'Europe entière;
  • regrette que la dimension sociale de la SUERA n'est pas traitée à l'égal des dimensions économique et environnementale; estime essentiel d’élaborer des stratégies de soutien à l’innovation plus efficaces en termes de compétitivité et de création d’emplois, d'attirer de nouveaux investissements, de renforcer les interventions en faveur de l’agriculture et de la sylviculture et de valoriser les différentes formes de tourisme propres à la région;
  • juge indispensable de réduire le transport routier de marchandises et de personnes, ainsi que de promouvoir un accès aux zones touristiques qui soit durable sur le plan environnemental;
  • estime important de promouvoir un équilibre entre la préservation du patrimoine naturel et culturel et son exploitation rationnelle, la connectivité écologique, la mise en œuvre de mesures d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à celui-ci, ainsi qu'un approvisionnement énergétique sûr, abordable et de qualité;
  • demande de doter la SUERA d'une véritable «gouvernance à plusieurs niveaux»;
  • souligne dès lors qu’il est essentiel d'accompagner et d'améliorer la participation active de la société civile aux processus de développement de la SUERA;
  • juge indispensable, en ce qui concerne les systèmes de suivi et d’évaluation de la SUERA, d’assortir les mesures «quantitatives» d'indicateurs «qualitatifs»;
  • évalue positivement les actions visant à valoriser les synergies entre la SUERA et les autres macrostratégies déjà en œuvre, notamment dans l’optique d’une projection du concept de macrorégion vers d’autres régions européennes.