Trouver un nouveau consensus sur les valeurs de la société civile européenne et leur évaluation

This page is also available in

CONTEXTE

Les valeurs de l’UE sont inscrites à l’article 2 du traité sur l’Union européenne (TUE). Elles forment le socle de notre modèle de société européen et font, en tant que telles, partie intégrante du quotidien des citoyens européens. Les organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle de premier plan tant dans la promotion de ces valeurs que dans leur mise en œuvre. Toutefois, comme il ressort clairement de l’étude commandée par le CESE en 2015 intitulée «L’évolution future de la société civile dans l’Union européenne d’ici 2030», l’un des défis communs auxquels les OSC européennes sont actuellement confrontées est le déclin de leur rôle de plaidoyer. En effet, en dépit d’histoires et de situations générales différentes entre OSC européennes, les secteurs des OSC à travers l’Europe convergent de plus en plus dans leur manière de répondre aux cinq grandes évolutions sociétales recensées dans l’étude précitée, qui ont eu les effets les plus marquants sur les OSC européennes (changements démographiques, crise économique, populisme, rétrécissement de l’espace civique et numérisation).

Il en résulte que les valeurs de l’UE semblent perdre du terrain au bénéfice d’autres idées.

L’étude se concentrera sur les valeurs de l’UE (le soumissionnaire en sélectionnera quelques-unes parmi celles énoncées à l’article 2 du TUE). Elle visera principalement à déterminer quelles valeurs fondamentales guident les citoyens et les changements sociétaux et à savoir si les OSC sont et seront en mesure d’y adhérer en 2030 et au-delà. En particulier, l’étude évaluera la capacité, ou l’incapacité, des OSC à répondre aux valeurs des citoyens, à les représenter et à les promouvoir, ainsi que les raisons et facteurs qui expliquent cette (in)capacité, et elle dressera un état des lieux de leur réponse, de leur adhésion à ces valeurs et de la manière dont elles les promeuvent. L’étude établira également des projections sur les possibles évolutions futures (par exemple, quelles valeurs prendront ou perdront de l’importance, évolueront ou disparaîtront) et étudiera les facteurs qui permettront aux OSC de promouvoir ces valeurs et de remplir leur rôle de plaidoyer, aujourd’hui comme demain.

Une partie de l’étude s’appuiera sur la documentation existante (avis et études du CESE, documents produits par d’autres institutions de l’UE), ainsi que sur des études et enquêtes réalisées par d’autres organismes compétents.

L’accès aux données ci-dessus et la capacité du contractant potentiel à préciser clairement quelle sera la valeur ajoutée de l’étude sont d’une importance primordiale. À cette fin, celui-ci pourrait par exemple indiquer ce qui fait défaut selon lui dans les travaux existants, quelle pourrait être la contribution de l’étude à cet égard et, dans ce contexte, quelles valeurs devraient être explorées.

Langues/zone géographique

L’étude sera réalisée en anglais.

Calendrier indicatif (sous réserve de modifications)

Les travaux devraient débuter en janvier 2020 et se terminer en juin 2020 (le calendrier est susceptible d’être modifié).

Date limite

dimanche, novembre 3, 2019 - 11:59