Réorienter les priorités en faveur de la reconstruction et de la relance durables après la COVID-19

This page is also available in

CONTEXTE

Le Comité économique et social européen (CESE) se propose de conclure un contrat de service pour la réalisation d’une étude sur le thème «Réorienter les priorités en faveur de la reconstruction et de la relance durables après la COVID-19». L’étude devrait principalement:

  • chercher à savoir si et où les réponses à la crise déployées par les autorités nationales et/ou locales ambitionnent d’aller au-delà d’une approche à court terme et d’adopter les principes d’une économie du bien-être et de la mise en œuvre des ODD;
  • fournir des exemples de la manière dont les communautés, notamment dans les zones rurales, les citoyens, les organisations de partenaires sociaux et de la société civile ont contribué aux plans visant à réformer l’économie et la société et à ne laisser personne de côté, en accordant une attention particulière à des secteurs et groupes pertinents pour la section NAT;
  • examiner les réponses ciblées apportées à la crise de la COVID-19 par les gouvernements nationaux ainsi que par les organisations de la société civile et les citoyens, et établir des parallèles avec les réponses nécessaires pour faire face à la crise climatique, de manière à formuler des recommandations sur la façon dont l’UE peut se préparer à gérer l’urgence climatique à laquelle le monde est confronté.

La relance de l’après-COVID est une occasion de reconstruire l’économie sur de nouvelles bases, en accordant une place centrale au bien-être des peuples et de la planète.

La restructuration et l’amélioration de l’économie et de la société européennes devront être guidées par les grands principes suivants: la protection des droits de l’homme et des droits sociaux, des valeurs démocratiques et de l’état de droit, la réalisation des objectifs de développement durable, la création d’une économie circulaire et la réalisation de la neutralité climatique au sein de l’UE d’ici à 2050.

L’étude devra formuler des conclusions à partir des constats dressés, et proposer des recommandations pour les politiques menées aux niveaux européen et national.

Une recherche documentaire sur le droit primaire (législation, jurisprudence, etc.) et à partir de sources secondaires (rapports, articles, recueils de statistiques) est attendue, ainsi que la possibilité d’explorer d’autres méthodes de collecte des données, comme des consultations d’experts, des groupes d’experts, la réalisation d’entretiens ou d’enquêtes.

L’étude devra couvrir, au choix, les 27 États membres de l’UE ou bien un échantillon représentatif de ces États, dont au moins cinq devront être choisis suivant des critères dûment motivés. La période étudiée devra porter essentiellement sur la situation actuelle et les données disponibles les plus récentes.

CALENDRIER INDICATIF

  1. Lancement de l’appel d’offres: septembre-octobre 2020.
  2. Attribution du contrat: 4e trimestre 2020.
  3. L’étude finale est attendue dans les 6 mois suivant la signature du contrat.
  4. Date limite de soumission des offres: vers le 4e trimestre 2020.

Contact

Veuillez envoyer l'expression de votre intérêt à participer ou votre demande d'information (avant la date limite mentionnée ci-dessous) à la boîte de courriel suivante :

Date limite

vendredi, septembre 4, 2020 - 13:00