Les effets macroéconomiques des normes minimales communes en matière d’assurance chômage dans les États membres de l'UE

This page is also available in

Cette étude examine l'impact, sur les propriétés de stabilisation automatique des systèmes nationaux de prestations de chômage, d'une initiative politique européenne qui introduirait des normes minimales dans ces systèmes. Ces normes minimales consistent en un taux de remplacement net d'au moins 75%, une durée minimale de 12 mois et un taux de couverture de 50%. Dans l'étude, nous effectuons un certain nombre de simulations à l'aide du modèle macroéconométrique multi-pays NiGEM. Nous en concluons que l'établissement de ces normes minimales, ce qui signifie globalement que les systèmes nationaux convergeraient vers les plus performants sur les trois critères, renforcerait les stabilisateurs automatiques en Europe. Les répercussions des ralentissements économiques et des hausses du chômage en sont quelque peu amorties. Les effets que nous constatons sont perceptibles mais pas importants. Cela est en partie dû au fait que nous ne pouvons pas nous concentrer sur la propension marginale à consommer des revenus supplémentaires des seuls ménages sans emploi. Outre ses incidences sur la politique sociale, une stratégie de relèvement des normes minimales dans les régimes nationaux de chômage pourrait contribuer, conjointement avec d'autres mesures, à l'amélioration de la gouvernance économique en Europe et en particulier dans la zone euro.

Publications de l'UE. Tout en un seul endroit. Office des publications de l'Union européenne

Downloads

The Macroeconomic Effects of Common Minimum Standards for Unemployment Benefit Schemes in EU member states