Une Union économique et monétaire véritable et approfondie

This page is also available in

Une Union économique et monétaire véritable et approfondie

Points clés:

 

Le CESE porte donc un jugement positif sur la communication de la Commission, qui peut marquer un tournant historique, pour autant que le Conseil veuille bien avoir le courage et la volonté nécessaires pour adopter et mettre en œuvre les éléments utiles afin d'atteindre les objectifs indiqués et de la concrétiser à bref délai.

Pour réaliser une véritable UEM le CESE estime dès lors qu'il y a lieu d'entreprendre immédiatement, (sans devoir modifier le traité):

  • lancer une initiative européenne pour la croissance, étant donné qu'il ne serait pas possible, par la seule austérité, de remplir aucun des critères fixés par l'Union;
  • aider à surmonter les inégalités entres les économies nationales, grâce à un mécanisme de convergence, par des interventions ciblant le niveau microéconomique au bénéfice des États touchés le plus durement par la crise;
  • entreprendre de résoudre le problème de la dette de manière à faire face aux problèmes de tous les pays qui ont adopté ou adopteront l'euro;
  • mettre rapidement à exécution l'union bancaire et la surveillance européenne;
  • parachever le marché unique dans tous les secteurs;
  • atténuer la fragmentation du marché du crédit de telle sorte qu'à égalité de conditions, le coût du crédit soit le même dans tous les États membres.

À moyen et/ou long terme, il convient, le cas échéant en modifiant le traité:

  • de compléter la gouvernance monétaire, financière et fiscale de l'Union européenne par un véritable gouvernement économique, afin notamment d'instaurer plus de cohérence entre les politiques menées au niveau central et celles qui sont décentralisées;
  • de compléter le mandat de la BCE;
  • de réaliser l'union budgétaire, grâce à la création d'un budget commun de la zone euro qui prévoie également un mécanisme de solidarité;
  • de conclure un pacte social pour une union sociale; avec la participation des partenaires sociaux et de la société civile organisée;
  • d'instaurer une union politique, dans une démarche utilisant si nécessaire la coopération renforcée et que soit mis en place un processus décisionnel plus démocratique et transparent. À cette fin, il pourrait être judicieux que le Parlement européen et le Conseil soient dotés de pouvoirs constituants;
  • de donner à l'Union un rôle plus représentatif dans les organismes internationaux.