Sécurité des aliments et des approvisionnements

This page is also available in

Avis du CESE: Sécurité des aliments et des approvisionnements

Points clés

Le présent avis traite de deux sujets un peu différents, qui ont cependant un dénominateur commun: rassurer la société européenne sur la disponibilité d'aliments sûrs.

L'UE a mis en place un système solide pour la prévention des risques liés à l'entrée des produits nouveaux, chimiques et autres, dans la chaîne alimentaire. Sur le plan institutionnel, la Commission européenne (DG SANTÉ) est responsable de la gestion des risques, tandis que l'EFSA, l'agence européenne compétente sur le plan technique, est responsable de l'évaluation des risques. La mise en œuvre du nouveau système a déjà apporté certains résultats rassurants pour les consommateurs: par exemple, à la suite d'évaluations approfondies, le nombre de pesticides autorisés dans l'UE a radicalement diminué entre 2000 et 2008 (de 1 000 à 250). D'autre part, cette évolution préoccupe les agriculteurs, qui commencent à souffrir de l'absence de substances actives leur permettant de lutter contre les ravageurs. Paradoxalement, bon nombre de ces substances actives interdites dans l'UE sont autorisées dans des pays tiers qui exportent leur production sur le marché européen.

Le CESE considère qu'au cours de son existence, l'EFSA a démontré sa compétence. Elle joue incontestablement un rôle très important dans le domaine de la prévention des risques sanitaires en Europe. Grâce à elle, l'UE dispose d'un des systèmes les plus performants de protection de la santé publique au monde.

L'évaluation effectuée par l'EFSA est basée sur une étude scientifique qui devrait démontrer l'innocuité du produit concerné. Selon la législation actuelle, cette étude de référence doit être présentée par le demandeur, à savoir par la société qui entend introduire le produit sur le marché. Or, ceci représente un aspect assez peu rassurant, car les résultats des études scientifiques peuvent être radicalement différents en fonction de la source de leur financement.