Politique européenne en matière de la drogue

This page is also available in

Politique européenne en matière de la drogue

Points clés

Le Comité économique et social européen (CESE)

  • accueille favorablement le contenu de la communication de la Commission et convient que les mesures à prendre pour renforcer l'Europe doivent être fermes et que celles visant à intervenir efficacement sur l'offre et sur la demande en matière de drogue doivent être équilibrées;
  • fait part, pour cette raison justement, de sa déception: la communication apparaît comme un recul par rapport à l'approche équilibrée et consensuelle qui prévalait jusqu'ici, en tant qu'elle accorde un poids prépondérant aux mesures de réduction de l'offre;
  • estime que l'approche réglementaire et pénale n'est pas suffisante, et préconise vivement d'élaborer une nouvelle stratégie de l'UE en matière de lutte contre la drogue;
  • soutient la poursuite de l'harmonisation des dispositions nationales de lutte contre le commerce de stupéfiants;
  • recommande la mise en place et l'utilisation de dispositifs d'évaluation indépendants et scientifiquement éprouvés en matière d'interventions de réduction de l'offre;
  • estime que la partie de la communication consacrée à la réduction de la demande est disproportionnée et bâclée;
  • est fermement convaincu que il convient que soit élaborée une politique globale et coordonnée en matière d'addiction, couvrant le problème de la consommation de toutes les substances psychoactives (licites et illicites);
  • soutient l'activité du Forum de la société civile sur la drogue.