You are here

Où va l'euro ?

Points clés:

La crise économique et financière internationale qui a déferlé sur l'UE a sonné le glas de ce système en faisant éclater les limites et les contradictions inhérentes à la structure de l'UEM et en enlevant à l'euro son potentiel d'attraction. On croyait à l'origine que quelques "règles comptables", comme le Pacte de stabilité, suffiraient pour faire fonctionner l'UEM, alors que le problème n'était pas de nature technique, mais économique et politique.

Le CESE est bien conscient de l’importance de la stabilité qui, ne doit pas cependant concerner uniquement les prix et les institutions économico-financières, mais également la politique et les conditions sociales.

Le CESE estime que la monnaie unique ne sera viable que si l'on parvient à faire converger les capacités économiques des pays de la zone euro et à accroître la compétitivité globale de celle-ci, objectifs qui demandent un engagement tant économique que politique.

Le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance met l’accent sur la stabilité, sans toutefois proposer d’instruments financiers conjoints en faveur de la reprise et de l’emploi. En revanche, l'Europe doit recommencer à produire de la richesse pour pouvoir la redistribuer, et ce de manière équitable.

Pour synthétiser, quatre propositions sont formulées pour achever la "maison de l'euro":

  • Mettre en place une gouvernance économique de l'UE pour promouvoir la croissance y compris en ayant recours à des investissements financiers sous la forme d'obligations européennes qui attireraient les excédents d'épargne mondiaux, s'engager sur la voie d'un budget commun de la zone euro; réduire les asymétries économiques entre les pays de l'Eurozone;
  • gouvernance monétaire et financière: renforcer le mandat de la BCE; achèvement du marché intérieur, notamment par le biais de l'union bancaire;
  • lancer une union politique et sociale, en rendant le processus décisionnel plus démocratique et, le cas échéant, en utilisant une coopération renforcée;
  • renforcer le rôle international de l'UE et gouvernance mondiale.