Conclusions de l'événement

This page is also available in

Des jeunes européens originaires de 28 pays ont participé à un sommet virtuel de la jeunesse sur le climat et ont présenté leurs recommandations en direct à Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission européenne.    

Cette année, la manifestation Votre Europe, votre avis! (YEYS) s’intitulait Notre climat, notre avenir!. Reproduisant la forme d’une négociation climatique de la COP, elle a offert aux jeunes la possibilité de débattre de solutions en matière de climat. Elle a rassemblé en ligne 234 lycéens et 56 enseignants originaires de 29 pays d’Europe.

Les conclusions auxquelles sont parvenus les jeunes ont été présentées à Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission, lors de la session de clôture qui était présidée par Cillian Lohan, vice-président du CESE. Elles constituent une précieuse contribution au pacte européen pour le climat de la Commission européenne.

Les jeunes ont avancé les propositions suivantes:

  • Investir en faveur de l’élimination du CO2 dans les villes en plantant des arbres urbains et en créant des jardins verticaux – une solution déjà mise en œuvre dans plusieurs endroits en Europe.
  • Investir dans des technologies nouvelles qui permettront d’éliminer le carbone de manière immédiate et rapide.
  • Soutenir le boisement, qui s’est imposé comme l’une des solutions les plus efficaces à long terme pour éliminer le CO2
  • Investir pour une meilleure éducation du public.
  • Viser, pour l’élimination du CO2, non seulement des solutions rapides mais aussi durables, susceptibles d’encourager chacun d’entre nous à changer ses habitudes.
  • Mettre en œuvre des actions sur mesure répondant aux caractéristiques propres à chaque pays.
  • Introduire l’hydrogène et le biogaz tout en éliminant progressivement les combustibles fossiles.
  • Investir massivement dans les technologies existantes d’élimination du carbone.
  • Privilégier l’établissement de plafonds de pollution plutôt que d’imposer des taxes, sachant qu’au bout du compte, ce sont toujours les consommateurs qui payent.
  • Investir davantage dans l’efficacité des sources d’énergie renouvelables et en faire la priorité absolue dans le programme d’action de l’Union européenne.
  • Rendre les nouvelles constructions plus écologiques en les équipant de panneaux solaires, de sorte que chaque bâtiment dispose de son propre approvisionnement en énergie renouvelable.
  • Nous devons trouver un juste milieu entre les anciennes solutions rapides et à court terme, et de nouvelles, s’inscrivant dans le long terme.
  • L’Union européenne prévoit de réduire le nombre de nouveaux certificats émis dans le cadre du système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de 48 millions par an jusqu’à 2030, mais dans ces conditions, l’objectif de neutralité carbone ne sera pas atteint avant 2057. En faisant le choix d’une réduction de 66 millions par an, les derniers certificats seraient émis en 2040. Cette solution serait plus conforme au pacte vert. Il serait particulièrement profitable que l’Australie et d’autres pays soient également inclus dans cet accord.
  • L’Union doit lancer un «projet Manhattan écologique» et investir massivement dans les nouvelles technologies et, ce faisant, aider les pays qui connaissent un développement rapide à résoudre leurs problèmes en partageant des technologies, par exemple, grâce à des solutions libres de brevets.
  • Affirmer l’importance de réduire autant que possible l’écart entre pays développés et pays en développement.
  • Offrir aux populations des pays en développement davantage de possibilités d’emplois dans des secteurs plus respectueux de l’environnement, tels que la bioénergie ou les énergies renouvelables, dans l’optique de réduire leur dépendance vis-à-vis de l’agriculture.
  • Accroître l’intérêt général des investisseurs et les investissements dans les énergies renouvelables, sachant que celles-ci peuvent se révéler jusqu’à trois fois moins onéreuses que les centrales électriques conventionnelles.
  • Remédier au problème du décalage de performance entre fournisseurs conventionnels et fournisseurs propres lors des pics de demande, sachant que celui-ci peut être résolu par le développement d’unités de stockage d’électricité de plus grande capacité.

Accueil

Cillian LOHAN, vice-président du CESE
Le mouvement des jeunes a montré que le changement peut venir de la rue. Aujourd’hui, nous aidons ceux qui veulent plus d’action à se faire entendre dans les coulisses du pouvoir.
 

Gianluca Brunetti, Secrétaire-général du CESE
Le CESE sert de pont entre les institutions de l'UE et la société civile, et c'est pourquoi l'écoute des jeunes citoyens européens est une partie très importante de notre activité.

Nos intervenants

Christa SCHWENG, présidente du CESE
Nous avons besoin d’une transition écologique vers une économie verte qui ne laisse personne de côté. Dans cette optique, il y a lieu de stimuler les investissements verts, de promouvoir de nouveaux modes de vie et de consommation. Pour y parvenir, il nous faut des citoyens actifs. Cela commence par la participation de jeunes!

 

Frans TIMMERMANS, vice-président exécutif de la Commission européenne
Vous devez nous aider, moi, ma génération ainsi que celle de vos parents, à changer pour vous garantir un avenir. Avec votre aide, je suis certain que nous pourrons convaincre la population toute entière!

 

Ska KELLER, coprésidente du groupe Verts/ALE au Parlement européen
Sans la pression de l’opinion publique, jamais nous n’aurions fait tout ce chemin!

 

Anuna de WEVER, militante de la cause climatique
Oser penser différemment et avoir suffisamment de courage pour imaginer un autre monde! Nous avons besoin des jeunes pour prendre la tête de ce changement!

 

Adélaïde CHARLIER, militante de la cause climatique
Nous devons commencer à informer les citoyens de la véritable crise à laquelle nous sommes confrontés! Nous attendons de l’Union européenne qu’elle se montre plus ambitieuse, et nous devons veiller à ce que les politiques soient cohérentes.

 

Samuel MASSE, président du Conseil européen des jeunes agriculteursFarmers
Les jeunes agriculteurs européens sont déterminés à apporter leur contribution à la lutte contre le changement climatique et à la construction d’une Europe plus durable.

 

 

Citations des étudiants:

Relja (Serbie) - L’humanité rejette des gaz à effet de serre dans l’atmosphère depuis des décennies, et si nous ne faisons rien ils y resteront. Nous devons réparer les méfaits des générations précédentes.

 

Birsen (Bulgarie) -  En travaillant ensemble, nous avons prouvé que nous pouvions accomplir de grandes choses et être efficaces. Les résultats de cet incroyable projet, auquel prennent part des personnes extraordinaires, en sont la preuve.

 

David (Allemagne) -  Écoutez les jeunes! Écoutez le message des Vendredis pour l’avenir! Écoutez les scientifiques! Nous devons commencer à agir dès maintenant!


«Manifestation parallèle»: dessiner les contours du changement systémique

Conformément à l’organisation d’une COP, le CESE a organisé une manifestation parallèle à l’intention des jeunes. Plusieurs experts, militants et influenceurs se sont réunis à cette occasion pour partager leurs connaissances et leur expertise en matière de changement climatique dans le contexte du changement systémique. Les participants ont été invités à faire part de leurs points de vue sur les changements qu’ils souhaiteraient voir initier par leur gouvernement.

Les jeunes ont participé activement au débat, ils ont exprimé la volonté de voir leur gouvernement agir et coopérer davantage et faire preuve de plus de détermination dans la lutte contre le changement climatique. Il est également apparu que les militants et les mouvements de jeunes sont les principales sources d’inspiration pour une vie plus durable.

 

 


Les intervenants impliqués dans la "Manifestation parallèle" sont:

Cillian LOHAN, EESC Vice-President
We have to be bold and create a system where the ethical and right choice is the default choice!

 

Virginijus SINKEVIČIUS, Commissioner for the Environment, Oceans and Fisheries, at the European Commission
Our environment is facing 4 urgent crises: climate change, biodiversity loss, resources depletion, factory pollution. They are all connected, so we should tackle them together. Our political priority, is the EU #GreenDeal
 

Josephine BECKER, Climate activist, writer and student
The more people we are, the more solutions we can create. Be as outrageous as you can be and don’t be afraid to challenge the status quo!
 

Corina ANGHELOIU, Principal Design Strategist for the global sustainability non-profit Forum for the Future
When we talk about system change is not really like baking a cake, we do not have a recepy, but more like rising a child, do your best, but at the end of the day, the sum of the parts are bigger than the individual ones.
 

Nisreen ELSAIM, Climate activist and Chair of the UN Youth Advisory Group on Climate Change
Climate action is not a choice. It’s a moral commitment

 

Lewis AKENJI, Managing Director at the Hot or Cool Institute
We are just around the fringes not about the core of the economic system. We need to change the system for the well-being of our planet.
 

Saoi O'CONNOR, Climate Activist
People are unwilling to step into something that is unfamiliar or unknown, or scary, and we need that from our leaders. People have to change their priorities, not just on the individual level, but on that systemic level, and do what it is needed from them.
 

Juliet BONHOMME, Slow fashion campaigner
I discovered that inspiration and showing the example was the greatest way to make people act. So just showing what you want to do in a good way, with your own motivation, I think it's the best inspiration you can have and the most impact you can have too, because when you want people to act or you want to change their behaviour, it won't work. 

Christian KROLL, Ecosia founder
People behave in a very climate unfriendly climate ways, but I realised that people don't have the right context, the right understanding about climate change. Once people really understand climate change, they will also probably start acting differently. The only person that can change is yourself.
 


Éléments artistiques


Outre les discussions, le public a eu la possibilité de découvrir le changement systémique au moyen de l’art, les commentaires des jeunes ayant été traduits en œuvres d’art:

Sophie Ong (Pour en savoir plus sur le travail de Sophie)

Tibor Miklos (Pour en savoir plus sur le travail de Tibor)

A storyboard/visual representation of the whole event was also produced by Esther Blodau, and used for social media mainly, after the event.

Esther Blodau (Pour en savoir plus sur le travail d'Esther)


 

Downloads

YOUR EUROPE YOUR SAY 2021 - CONCLUSIONS