La politique européenne d’aujourd’hui et de demain en faveur des personnes âgées

Conférence sur «La politique européenne d’aujourd’hui et de demain
en faveur des personnes âgées»

avec le soutien de la présidence espagnole du Conseil de l’UE

29 novembre 2023, de 9 h 30 à 13 heures

Salle Europa, représentation de la Commission en Espagne
Paseo de la Castellana, 46
E-28046 Madrid (Espagne)

INTRODUCTION ET PRINCIPAL OBJECTIF

Ces dernières années, l’Union européenne (UE) a mis en œuvre des politiques ambitieuses et efficaces pour parer aux difficultés auxquelles les personnes âgées se heurtent dans leur quotidien.

Cette problématique est éminemment d’actualité puisque l’on estime[1] qu’en 2070, 30 % de la population sera âgée de 65 ans ou plus (contre 20,3 % en 2019), et que le nombre de personnes nécessitant des soins de longue durée est amené à augmenter, passant de 30,8 millions en 2019 à 38,1 millions en 2050.

Dans ce contexte, l’UE a enregistré des avancées dans l’adoption de politiques contribuant à prévenir l’exclusion des personnes âgées et favorisant leur intégration dans le tissu productif, même s’il reste beaucoup à faire en la matière.

Même si la question des droits des personnes âgées a été abordée dans une série de politiques, le CESE estime que la prise en charge des personnes âgées nécessitant des soins et un accompagnement de longue durée devrait faire l’objet d’une attention accrue et devrait, dans le contexte de la transition démographique, être considérée comme un élément central dans l’élaboration des politiques de l’Union européenne[2]. Le CESE a également fait valoir les conditions de vie des personnes prodiguant des soins de longue durée aux personnes handicapées et aux personnes âgées, ainsi qu’à d’autres catégories vulnérables[3]. Le 7 décembre 2022, le CESE a organisé une conférence intitulée «La stratégie européenne en matière de soins et d’accompagnement: enjeux et voie à suivre».

Le CESE est d’avis qu’un cadre stratégique au prisme global est nécessaire pour jeter les bases d’une société de la longévité active et saine et d’un pacte européen de solidarité intergénérationnelle.

Dans le droit fil de ces travaux, le CESE a adopté, à la demande de la présidence espagnole, un avis[4] dans lequel il apporte son soutien à l’adoption d’une nouvelle stratégie européenne sur ce thème et formule une série de propositions en vue de sa mise au point.

À cette fin, le CESE organise à Madrid une conférence dans le cadre de la présidence espagnole de l’UE pour examiner et présenter les modalités politiques d’une stratégie européenne en faveur des personnes âgées, sur la base des enseignements qui auront été tirés et des instruments stratégiques qui, au fil des ans, ont permis dans toute l’Europe de soutenir d’autres catégories exposées au risque d’exclusion.

En ce sens, la conférence portera notamment sur le potentiel économique et démographique d’un vieillissement actif, mais aussi sur les aspects sociaux et les droits de l’homme.

Des politiques européennes propres à renforcer une société du vieillissement actif et en bonne santé permettront de maintenir, sur le marché du travail, une main-d’œuvre dotée d’une expérience et d’un savoir-faire d’une valeur inestimable.

Grâce à l’«économie des seniors», on pourrait mobiliser les ressources économiques des personnes âgées afin d’offrir des possibilités et des moyens d’obtenir des niveaux plus élevés de croissance économique durable, avec à la clé une hausse de l’emploi productif. On pourrait aussi promouvoir le potentiel des personnes âgées en tant que consommateurs et créateurs de valeur économique et sociale dans le cadre d’activités de production, qu’elles aient ou non une vocation commerciale, en favorisant les nouveaux métiers, le capital social intergénérationnel et le transfert de connaissances, ainsi que la dynamique économique résultant de l’épargne accumulée. En définitive, il serait possible de répondre aux besoins des personnes âgées et de stimuler l’économie dans une démarche ouverte à tous et en favorisant des solutions innovantes qui facilitent l’inclusion de ces personnes, leur participation et leur bien-être social.

FORMAT DE LA MANIFESTATION

L’activité inclut une séance d’ouverture, suivie de deux tables rondes thématiques.

Objectif de la conférence:

  • examiner les instruments stratégiques et les réponses à apporter face aux difficultés spécifiques, d’ordre social et économique, auxquelles se heurtent les personnes âgées;
  • diffuser les propositions formulées par le CESE dans les avis qu’il a consacrés à ce thème.

Questions spécifiques qui seront abordées lors de la conférence:

  • le point de vue des mouvements européens de personnes âgées sur les progrès réalisés jusqu’à présent;
  • la présentation des défis actuels et futurs;
  • des recommandations pour de futures interventions des politiques européennes.

[1]           Rapport 2020 de la Commission européenne sur la démographie.

[2]           Vers un nouveau modèle de soins et d’accompagnement pour les personnes âgées: tirer les enseignements de la pandémie de COVID-19 (SOC/687).

[3]           Le rôle des membres de la famille qui s’occupent de personnes handicapées et de personnes âgées: l’explosion du phénomène pendant la pandémie» (SOC/730).

[4]           Stratégie européenne en faveur des personnes âgées (SOC/757).