Stratégie européenne en faveur des personnes âgées

EESC opinion: Stratégie européenne en faveur des personnes âgées

Points clés

Le CESE:

  • réclame un changement d’approche à l’égard des personnes âgées, consistant à abandonner une vision centrée sur l’assistance pour se concentrer sur l’autonomisation et à en finir avec les attitudes empreintes de préjugés sur ces personnes («âgisme»);
  • demande à l’UE d’adopter, avant la fin du mandat actuel, une nouvelle stratégie européenne en faveur des personnes âgées dont les objectifs seront de protéger tous leurs droits et d’assurer leur pleine participation à la société et à l’économie. Cette stratégie devrait couvrir les domaines de l’égalité et de la non-discrimination, de l’égalité hommes-femmes, des droits et de leur opposabilité, de la participation à la société, de l’emploi, de l’éducation et de la formation, d’un revenu décent et de l’inclusion sociale. Elle conduira également à l’élaboration, par les États membres, de plans nationaux assortis d’objectifs et d’indicateurs spécifiques. Il conviendrait d’adjoindre à cette nouvelle stratégie une «garantie pour les personnes âgées» comme instrument de sa mise en œuvre;
  • appelle la Commission européenne et les États membres à d’urgence élaborer, développer, signer, mettre en œuvre et soumettre à un suivi une déclaration européenne sur les personnes âgées, afin de traduire leur engagement à élaborer une future stratégie européenne en faveur des personnes âgées;
  • demande à la Commission européenne d’organiser une Année européenne des personnes âgées et de créer une Agence européenne pour les personnes âgées, le vieillissement et le défi démographique, et réclame l’adoption d’une convention des Nations unies sur les droits des personnes âgées.