Situation de la société civile ukrainienne dans le contexte des aspirations européennes de l'Ukraine

Situation de la société civile ukrainienne dans le contexte des aspirations européennes de l'Ukraine

Il était prévu que, lors du sommet de Vilnius des 28 et 29 novembre 2013, l'Ukraine soit le premier pays du partenariat oriental à signer avec l'Union européenne l'accord d'association, qui prévoit notamment une zone de libre-échange approfondie et complète. Cependant, le gouvernement ukrainien a, de manière plutôt inattendue, décidé de suspendre temporairement les travaux préparatoires à la signature de cet accord. Cette décision a donné lieu à des troubles politiques et plongé le pays entier dans l'instabilité, ce qui a eu de profondes conséquences politiques jusqu'à aujourd'hui.

Les évolutions actuelles au sein de la société civile ukrainienne sont dès lors bien plus dynamiques et profondes que dans n'importe quel autre pays du partenariat oriental. Les organisations de la société civile ukrainiennes forment un paysage extrêmement varié, elles représentent différents points de vue et sont proches de différents courants politiques. En outre, le rôle de la société civile dans la décision du précédent gouvernement de mettre un terme aux travaux préparant la signature de l'accord d'association est ambigu et doit être clarifié.

D'un autre côté, il est évident que la révolution du Maïdan et les changements politiques qui en ont résulté sont une conséquence directe des activités de la société civile, de son extraordinaire mobilisation et des pressions qu'elle a exercées. La spécificité du mouvement Maïdan et sa signification particulière pour l'Europe résident dans le fait qu'il a mobilisé les citoyens ukrainiens autour des aspirations européennes du pays, ce qui est unique dans l'histoire de l'UE. Ce constat, et les bouleversements de ces derniers temps, nécessitent une analyse et une évaluation approfondies de la situation actuelle et des perspectives d'avenir des organisations de la société civile en Ukraine.

Enfin, et surtout, il importe que le CESE identifie clairement ses partenaires au sein de la société civile ukrainienne compte tenu du fait que le volet politique de l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine vient d'être signé. L'accord d'association prévoit l'instauration d'une plateforme de la société civile composée de membres du CESE, d'une part, et de représentants de la société civile ukrainienne, de l'autre, qui doit permettre aux deux parties de se rencontrer et d'échanger leurs points de vue.