Relations UE-Kosovo

This page is also available in

Relations UE-Kosovo

Le CESE recommande les mesures suivantes pour soutenir les organisations de la société civile kosovare:

• Les partenaires sociaux doivent participer à la mise en place d'un Conseil national pour l'intégration européenne.

• Le gouvernement du Kosovo devrait adopter une ligne budgétaire spécifique destinée au fonctionnement du Conseil économique et social (CES) du Kosovo et le CESE devrait contribuer à renforcer l'action de ce conseil en entamant la discussion avec les principaux acteurs sociaux et en partageant son savoir-faire et son expertise.

• Le gouvernement kosovar devrait mettre en place des mécanismes de financement public transparents pour les organisations de la société civile et établir un fonds d'État pour la société civile.

• Le gouvernement kosovar devrait tenir compte du cadre stratégique élaboré par la société civile kosovare et mettre en place les structures juridiques et institutionnelles d'un dialogue structuré avec la société civile. L'Assemblée du Kosovo devrait élaborer une plateforme institutionnelle permettant un dialogue régulier entre elle et les organisations de la société civile.

• Le financement de la Commission européenne (CE) accessible à la société civile au titre de l'Instrument d'aide de préadhésion (IAP) doit être réparti équitablement entre les OSC promouvant la démocratie et l'État de droit et celles promouvant le développement socio-économique.

• La Commission européenne devrait envisager d'identifier des moyens de faciliter l'accès à ses programmes pour les organisations de la société civile de moindre envergure.

• Des programmes spécifiquement destinés aux partenaires sociaux dans le cadre de la facilité de soutien à la société civile pourraient être mis en place.

• Les organisations de la société civile doivent être impliquées dans la définition des priorités nationales en ce qui concerne l'assistance fournie par l'IAP.

• Il convient que la Commission européenne continue à soutenir la création de réseaux d'OSC au Kosovo dans le but de faciliter le dialogue avec les autorités et de mettre en relation les OSC avec les plateformes européennes existantes de la société civile.

• Le CESE réaffirme sa volonté à présider, avec la Commission européenne, les réunions plénières de la société civile, qui se tiendront annuellement dans le cadre du dialogue sur le processus de stabilisation et d'association.