Rapport d’étape de la CE sur la stratégie de l’UE pour les forêts

This page is also available in

Avis du CESE: Rapport d’étape de la CE sur la stratégie de l’UE pour les forêts

Points clés

Le CESE

  • souligne la nécessité de mettre à jour la stratégie de l’UE pour les forêts après 2020, qui pourrait viser l’horizon 2050, en vue de garantir une mise en œuvre cohérente d’engagements politiques bien établis, tels que le plan stratégique des Nations unies pour les forêts, les objectifs de développement durable des Nations unies (ODD) et l’accord de Paris. L’importance que revêtent les forêts, la sylviculture et les industries forestières pour atteindre ces objectifs devrait être reconnue dans tous les secteurs et déboucher sur une coopération intersectorielle optimisée;
  • met en avant l’importance du rôle multifonctionnel des forêts et relève que le changement climatique constitue une menace pour les services écosystémiques. Une solide combinaison d’instruments financiers est essentielle pour garantir des investissements constants dans les technologies modernes ainsi que dans des mesures en faveur du climat et de l’environnement en vue de renforcer le rôle multifonctionnel des forêts; En ce qui concerne les exploitations forestières privées, il est essentiel de veiller à ce que les droits de propriété soient respectés et que les décisions relatives aux forêts soient prises en partenariat avec leurs propriétaires;
  • recommande de dresser un état des lieux de la main-d’œuvre actuelle et de prévoir les besoins en la matière dans le secteur forestier européen. Des conditions de travail et des emplois décents sont une condition préalable pour attirer les jeunes vers le secteur forestier;
  • fait valoir qu’il importe de réduire la déforestation au niveau mondial en renforçant la gestion durable des forêts, grâce à un accord paneuropéen, par exemple, en mobilisant la biomasse produite localement en Europe et en soutenant la transition vers des modèles de consommation plus durables.