Problème des sans-abri

This page is also available in

Avis du CESE: Problème des sans-abri

Points clés

Le CESE formule les recommandations suivantes:

  •  L'Union européenne devrait consacrer beaucoup plus de moyens issus des Fonds structurels (notamment du FSE et du FEDER) à la recherche de solutions au phénomène du "sans-abrisme", en ce qui concerne plus particulièrement la construction de logements permanents.
  • L'Union européenne et les États membres devraient fonder leurs politiques de lutte contre le "sans-abrisme" sur le principe du droit à un logement accessible et adéquat. Le CESE estime que ce phénomène n'existe pas en soi, mais est issu de choix politiques et économiques. L'examen d'une réallocation des richesses doit faire partie de la croissance inclusive de l'UE 2020.
  • Eurostat devrait encourager l'utilisation de définitions, d'indices et d'indicateurs communs pour comprendre la complexité et la spécificité du phénomène à l'échelle européenne et pour harmoniser les statistiques. Le CESE recommande d'adopter la typologie ETHOS lancée par la FEANTSA.
  • La Commission devrait créer une agence européenne de lutte contre le "sans-abrisme".
  • La Commission européenne devrait élaborer une stratégie ambitieuse de lutte contre le phénomène du "sans-abrisme" et aider les États membres à mettre en place des stratégies nationales efficaces. Une grande politique du logement en Europe appartiendrait aux grands travaux procurant emplois et mieux-être, qui restent deux des objectifs des traités européens.
  • L'UE devrait aider les États membres à prendre en compte les éléments suivants dans leurs politiques d'inclusion: la réduction totale des décès causés par "la vie dans la rue"; la dignité des personnes; la causalité multiple; la prévention du phénomène; la responsabilisation et la participation des bénéficiaires au moyen d'un contrat social/de location; des normes européennes en matière de rapport entre le coût et l'efficacité pour le logement et les services sociaux; la création de logements permanents, d'appartements subventionnés et de centres de prévention dans chaque localité; une approche permettant un accès rapide au logement permanent.
  • La question du "sans-abrisme" doit faire partie intégrante de la méthode ouverte de coordination dans le domaine social.
  • Le CESE recommande de diffuser des modèles novateurs ainsi que des guides de bonnes pratiques à l'échelon national et européen, dans lesquels le logement permanent et les services complémentaires nécessaires doivent être la première option.
  • Le CESE suggère de mettre en œuvre des stratégies intégrées permettant de créer des services suffisants et complémentaires dans tous les domaines pour répondre à tous les besoins des bénéficiaires, et plus particulièrement des logements sociaux.
  • Le CESE préconise que les politiques et les stratégies européennes soient élaborées en collaboration avec les organisations qui fournissent des services sociaux, les personnes privées de logement, les autorités publiques et la communauté des scientifiques et des chercheurs.