Prévention du terrorisme et de la radicalisation violente

This page is also available in

Avis du CESE: Prévention du terrorisme et de la radicalisation violente

Points clés

L'apport essentiel de l'échelon européen est celui de l'harmonisation, de la coopération, de la diffusion des expériences, qu'il convient de perfectionner mais en évitant d'encourager l'empilement de législations et de mesures spéciales.

La société civile est la principale victime du terrorisme international mais elle est également l'un des principaux éléments de toute stratégie de lutte contre cette menace.

Son rôle se résume ainsi:

  •  Veiller activement à ce que la lutte contre le terrorisme ne sorte jamais des limites de l'État de droit et au respect des droits de l'homme, des valeurs, des principes et des libertés propres à une société ouverte et démocratique.
  • Collaborer avec les autorités communautaires et nationales à tous les niveaux pour l'identification des activités et des acteurs impliqués dans des réseaux terroristes.
  • Établir des canaux de dialogue avec les leaders et les acteurs sociaux des communautés de référence des groupes terroristes.

C'est quoi qu'il en soit dans l'attention prêtée aux causes sous-jacentes qui servent de bouillon de culture à la violence terroriste que l'engagement de la société civile prend tout son sens.