Plan d'action révisé pour la stratégie atlantique

This page is also available in

Avis du CESE: Plan d'action révisé pour la stratégie atlantique

Informations pratiques

  1. Composition du groupe d'étude
  2. Administrateur / Assistant en charge: Anna Cameron / Anna Khatchatrian
  3. Contact

Les points essentiels

  • Le CESE partage l’avis de la Commission selon lequel l’espace maritime atlantique relevant de la juridiction des États membres de l’UE est un facteur clé du développement économique et social de ces États, mais aussi de l’UE dans son ensemble.
  • Le CESE souligne également qu’en ce qui concerne la durabilité environnementale, le rôle crucial que joue l’océan dans la décarbonation, la production d’oxygène, l’alimentation humaine et la lutte contre le changement climatique et l’acidification est reconnu au niveau de l’UE et des Nations unies.
  • Dans le contexte de la crise de la COVID-19 est également reconnue l’importance accrue de l’économie bleue pour ce qui est de stimuler la reprise en Europe, de créer des emplois et de protéger les emplois existants.
  • Le CESE se félicite de la mise en place de ce plan d’action pour l’Atlantique 2.0 en tant qu’il contribuera à la relance économique, au maintien et à la création d’emplois, tout en renforçant la préservation des écosystèmes côtiers et marins et en contribuant à l’atténuation des effets du changement climatique et à l’adaptation à celui-ci.
  • Le fait que ce plan d’action 2.0 soit relié aux principes du pacte vert pour l’Europe souligne le rôle central de l’économie bleue dans la poursuite des objectifs de durabilité.
  • Le CESE constate avec regret le manque d’objectifs et de mesures en matière de pêche et de tourisme et recommande à la Commission d’accorder davantage de poids à ces activités.
  • Le CESE recommande vivement la création d’une ligne de financement spécifique pour les projets élaborés dans le cadre du plan d’action 2.0, telle que celle qui existe pour d’autres secteurs d’activité bénéficiant d’un financement public européen, faute de quoi ils risquent d’être relégués au second plan par rapport aux demandes de financement présentées dans le cadre de mécanismes qui ne placent pas de tels projets au cœur de leurs programmes.
  • Le CESE estime que la prise en compte des recommandations formulées dans son avis concernant l’évaluation et le financement des projets ainsi que leur accompagnement et leur suivi contribuera à accroître la qualité et l’ampleur des résultats sociaux, économiques et environnementaux à atteindre grâce à la mise en œuvre du plan d’action pour l’Atlantique 2.0.
  • Enfin, le CESE estime que le fait de suivre les recommandations qu’il a formulées dans des avis antérieurs, notamment en ce qui concerne la création de la macrorégion atlantique et le rétablissement du Forum atlantique, augmente les chances de succès de la mise en œuvre du plan.