Nouveau cadre politique pour le tourisme européen

Points clés:

Le CESE accueille favorablement la communication de la Commission et formule un certain nombre de recommandations en vue de renforcer et étoffer l'initiative.

Tout d'abord, le CESE rappelle la possibilité de créer une Agence européenne du tourisme, qui assurerait un suivi efficace des informations et fédérerait les efforts visant des progrès réels sur la voie d'une politique européenne du tourisme.

Le CESE estime aussi qu'il convient:

- d'encourager la création d'une plate-forme européenne dans toutes les langues de l'UE;
- de favoriser l'amélioration des liaisons et des communications, ainsi que la mise à jour et la diffusion des informations sur Internet;
- de stimuler la promotion du tourisme de bien-être ou thérapeutique, culturel, ou encore pour des motifs œnologico-gastronomiques, historiques ou religieux;
- de favoriser la qualité des prestations professionnelles, par la formation et l'emploi stable;
- d'inciter les gouvernements nationaux à appuyer le développement, dans ce secteur, des petites entreprises et microentreprises qui reflètent les traditions de leur région;
- de soutenir le choix de destinations intraeuropéennes par les personnes du troisième âge ou celles qui sont handicapées et ont des besoins spécifiques, en améliorant les infrastructures et les services;
- de faire la promotion et la publicité de la sécurité qui est déjà assurée dans l'UE;
- d'élaborer un système plus correct de suivi statistique et d'harmonisation de l'économie du tourisme et de ses composantes;
- d'appeler à une stratégie publicitaire commune dans l'UE;
- d'établir un certificat européen de formation professionnelle aux métiers du tourisme, qui serait reconnu dans tous les pays de l'UE;
- d'adopter des mesures pour éviter le chômage structurel dans les entreprises touristiques.

 

D'autres avis du CESE sur le tourisme:

 

Contactez le secrétariat de la section INT pour les informations supplémentaires