A new impetus for the Africa-EU Partnership (Communication)

This page is also available in

A new impetus for the Africa-EU Partnership (Communication)

Points clés:

  • L’année 2017 sera décisive pour le partenariat entre l’Europe et l’Afrique. Dans un paysage mondial en mutation rapide, l’Afrique connaît de profonds changements économiques, politiques et sociaux, et l’importance qu’elle revêt pour les dimensions intérieure et extérieure de la sécurité et de la prospérité de l’Europe est de plus en plus évidente. L’Europe et l’Afrique ont tout à gagner d’un renforcement de leurs liens politiques et économiques, mais elles ont aussi beaucoup à perdre si elles n’agissent pas.
  • Le 5e sommet Afrique-UE, qui aura lieu en novembre 2017, constitue une occasion unique pour les dirigeants africains et européens de répondre à ce contexte en mutation ainsi que de remodeler et d’approfondir le partenariat Afrique-UE. En vue de préparer la position de l’UE dans la perspective du sommet, la Commission européenne et la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ont présenté une communication conjointe pour laquelle elles ont adressé la saisine en objet au CESE.
  • Par ailleurs, le CESE entend contribuer au sommet, au moyen d’une déclaration qui sera adoptée lors de sa 4e réunion des milieux économiques et sociaux Afrique-UE. Cette réunion aura lieu à Abidjan les 16 et 17 novembre.
  • La communication conjointe propose un cadre d’action commune renouvelé que l’UE et ses États membres pourraient présenter au sommet. Elle prévoit de renforcer et d’approfondir le partenariat stratégique et de l’axer davantage sur l’action pour plus de prospérité et de stabilité sur les deux continents. Elle établit des priorités d’action et une première série d’initiatives concrètes pour 2018-2020 et au-delà, qui devront être coordonnées et renforcées avec les États membres de l’UE et développées conjointement avec les partenaires africains, en réponse à l’«agenda 2063» établi par l’Afrique elle-même et en s’appuyant sur la stratégie globale de 2016 pour la politique étrangère et de sécurité de l’UE.
  • Elle accorde une attention particulière aux aspirations et aux besoins de la jeunesse, dont la participation dans le processus global sera fortement encouragée.
  • La communication contribue également, en ce qui concerne le volet Afrique, à la réflexion en cours, qui a été lancée par l’intermédiaire de la communication conjointe intitulée «Un partenariat renouvelé avec les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique», et pour laquelle le CESE prépare également un avis qui lui a été demandé.