Mesures pour favoriser l'intégration des jeunes citoyens de l'UE

This page is also available in

Avis du CESE: Mesures pour favoriser l'intégration des jeunes citoyens de l'UE

Points clés

  • Le CESE estime qu'il convient d'accorder une attention accrue aux besoins et difficultés spécifiques qu'éprouvent les jeunes citoyens européens exerçant une activité professionnelle dans un autre État membre et ne s'établissant pas à simple titre temporaire dans le pays d'accueil, lorsqu'il s'agit de participer et d'apporter une contribution à la société.
  • La Commission européenne est invitée à soutenir les États membres dans leurs efforts pour améliorer l'efficacité des politiques d'intégration de ce groupe de jeunes migrants européens, en accentuant l'échange d'expériences et le dialogue. À cette fin, le CESE souhaite un renforcement des programmes financés dans le cadre de "Ton premier emploi Eures".
  • La Commission devrait faciliter l'échange de bonnes pratiques et établir un inventaire des approches et pratiques efficaces visant à aider ces jeunes travailleurs migrants dans leurs efforts d'intégration sociale. Dans ce cadre, l'importance des stratégies et des projets interculturels et intergénérationnels s'inscrivant dans une "culture nationale de l'accueil" pourrait être reconnue et mise en évidence.
  • La Commission devrait mettre ce catalogue d'approches et de projets concluants à la disposition des États membres, en leur recommandant de s'en inspirer librement, et promouvoir ces stratégies et pratiques dans le cadre des programmes, des plateformes, des initiatives et des fonds existants de l'Union européenne.
  • Le CESE estime que la Commission européenne devrait veiller à associer de manière appropriée les jeunes, par l'intermédiaire des organisations de la société civile qui les représentent, aux processus importants de planification et de décision en la matière.