L'intelligence artificielle dans le secteur automobile (complément d'avis)

This page is also available in

EESC section opinion: L'intelligence artificielle dans le secteur automobile (complément d'avis)

La section INT prépare actuellement un avis sur la communication de la Commission intitulée «Renforcer la confiance dans l’intelligence artificielle axée sur le facteur humain» [COM(2019) 168].

La Commission considère que trois éléments sont nécessaires pour parvenir à une intelligence artificielle (IA) «digne de confiance»: 1) elle doit respecter la législation, 2) elle doit respecter des principes éthiques et 3) elle doit être robuste.

Sur la base de ces trois éléments et des valeurs européennes, les lignes directrices définissent sept exigences essentielles auxquelles les applications de l’IA devraient répondre pour être considérées comme dignes de confiance. Les lignes directrices contiennent également une liste d’évaluation destinée à vérifier si ces exigences sont remplies.

Les sept exigences essentielles sont les suivantes:

  • facteur humain et contrôle humain;
  • robustesse technique et sécurité;
  • respect de la vie privée et gouvernance des données;
  • transparence;
  • diversité, non-discrimination et équité;
  • bien-être sociétal et environnemental;
  • responsabilisation.

L’expérience antérieure de la CCMI concernant le secteur automobile constitue un solide atout pour élaborer un avis complémentaire portant spécifiquement sur celui-ci.